in

Marc Lavoine : sa femme Line Papin révèle pourquoi elle a choisi d’avorter 1 an après sa fausse couche !

Marc Lavoine : sa femme Line Papin révèle pourquoi elle a choisi davorter 1 an après sa fausse couche !
© Gala

La romancière, sans tabou, brise enfin le silence autour de ses deux grossesses. Marc Lavoine : sa femme Line Papin révèle pourquoi elle a choisi d’avorter 1 an après sa fausse couche. Les détails dans les prochaines lignes.

En pleine promotion de son nouveau livre intitulé Une vie possible (éditions Stock), la jeune écrivaine multiplie les apparitions publiques. Interrogée à juste titre par nos confrères du magazine Femme Actuelle, elle a profité également de ce moment pour faire une mise au point sur sa vie de couple. Marc Lavoine : sa femme Line Papin révèle pourquoi elle a choisi d’avorter 1 an après sa fausse couche. C’est triste !

« Cette interruption de grossesse bouscule tout : son esprit, son corps, son couple« .

Une vie possible marque le grand retour de Line Papin à l’autofiction. Un ouvrage très riche en émotion où la jeune femme accouche tout ce qu’une jeune mère pourrait vivre de pire : la fausse couche et l’avortement.

À ses 24 ans, la jeune épouse de Marc Lavoine attendait un jumeau. Mais sa grossesse n’a pas tenu. « Quelle joie, se dit-elle, et quelle surprise : dans son ventre, il y a deux poches, des jumeaux.

« Pourtant, à la clinique, on lui apprend bientôt que les foetus n’ont pas tenu. Il faut les retirer. Cette interruption de grossesse bouscule tout : son esprit, son corps, son couple« , pouvait-on lire en quatrième de couverture.

Un fait qui l’avait mis à terre. « J’ai commencé à écrire après avoir vécu à 25 ans une seconde interruption de grossesse qui a fait écho en moi à la première interruption« , confessait-elle au micro de la rédaction de Femme Actuelle.

« Pour moi il était devenu impossible de devenir mère…« 

Elle ne s’est pas arrêtée là. « La première interruption de grossesse que j’ai subie était involontaire : j’ai fait une fausse couche à deux mois de grossesse en 2020 lors du premier confinement, alors que j’attendais des jumeaux« , a-t-elle poursuivi.

« La deuxième interruption de grossesse a été volontaire« , expliquait-elle. « Quand je suis retombée enceinte un an plus tard, j’ai eu la sensation que la réalité n’était plus prête à accueillir mes désirs anciens, mon rêve de maternité.

« Il y a eu tant de chamboulements en moi, tant de blessures, que ce n’était plus le moment. Pour moi il était devenu impossible de devenir mère« .