Livrets d’épargne : ce courrier à ne surtout pas oublier pour vous éviter un prélèvement fiscal !

Livrets dépargne : ce courrier à ne surtout pas oublier pour vous éviter un prélèvement fiscal !
© iStock

Livrets d’épargne : ce courrier à ne surtout pas oublier pour vous éviter un prélèvement fiscal ! On vous dit tout ici.

Il faut savoir que chaque année, vous êtes prélevé d’un acompte fiscal sur les intérêts de vos placements bancaires. Vous n’êtes pas pour autant contraint à le faire à condition d’en faire la demande à votre banque avant cette fin novembre. Livrets d’épargne : ce courrier à ne surtout pas oublier pour vous éviter un prélèvement fiscal en 2023.

Livret d’épargne : ce courrier à ne jamais oublier si vous voulez échapper à un prélèvement fiscal !

La flat tax est prélevée en deux temps :

  • 1. Une perception à la source au moment du versement des intérêts et dividendes : c’est ce qu’on appelle acompte fiscal.
  • 2. Une régularisation suite à la déclaration annuelle des revenus, en prenant en compte de ce qui a déjà été prélevé.

Si votre ménage est peu ou pas imposé, vous pouvez être dispensé de l’acompte d’impôt sur le revenu, à hauteur de 12,80%.

Il est désormais trop tard pour être dispensé de prélèvement fiscal sur les intérêts 2022, ceux que vous percevrez certainement cette fin décembre.

« Une dispense envoyée en cet automne 2022 vaut pour les intérêts perçus en 2023 ! »

Conditions pour que la demande de dispense de prélèvement soit recevable.

« Afin que la demande de dispense de prélèvement soit recevable, elle doit absolument parvenir à votre banque, et à chacun des établissements financiers où vous détenez un produit concerné, avant le 30 novembre 2022, inclus ».

Cette demande doit être renouvelée chaque année, et parfois, il faut anticiper de quelques jours l’envoi du document à la banque pour d’éventuels délais de traitement ou d’acheminement.

La « demande de dispense de prélèvement fiscal 2023 » prend la forme d’une simple déclaration sur l’honneur.

Pour les intérêts des livrets bancaires, PEL et tous les autres « placements à revenu fixe », il est nécessaire d’attester que votre RFR figurant sur l’avis d’impôt 2022 n’excède pas :

  • 25 000€ pour les personnes seules ;
  • 50 000€ pour les ménages soumis à l’imposition commune.

Concernant la demande d’acompte dédiée aux dividendes, la démarche est la même mais le seuil diffère. Dans ce cas, le RFR ne devra pas dépasser :

  • 50 000 € pour les personnes seules ;
  • 75 000 € pour les foyers soumis à l’imposition commune.