in

Livret A, LEP, LDDS : cette bonne et mauvaise nouvelle pour les taux de vos produits d’épargne

Livret A, LEP, LDDS : cette bonne et mauvaise nouvelle pour les taux de vos produits dépargne
Livret A, LEP, LDDS : cette bonne et mauvaise nouvelle pour les taux de vos produits d'épargne ! - ©iStock

Depuis le 1er février 2023, les taux des livrets d’épargne des Français ont augmenté. Le taux du livret A et du livret de développement durable et solidaire passera à 3 % contre 6,1 % pour le taux du livret d’épargne populaire.

Cette bonne et mauvaise nouvelle concernant les taux de vos produits d’épargne ( Livret A, LEP, LDDS). Décryptage avec l’équipe rédactionnelle d‘Il Est Encore Temps.

Voici un petit aperçu des avantages des livrets d’épargne réglementés.

  • Caractéristiques du LEP

Versement : minimum de 30 euros à l’ouverture, puis des versements libres.

Plafonds des dépôts : 7 700 € (hors capitalisation des intérêts)

Taux de rémunération : 6,1 % depuis le 1er février 2023

Détention : Soumise à un plafond de revenus, il n’est possible aux épargnants éligibles de détenir qu’un seul LEP par contribuable ou deux LEP par foyer fiscal

Disponibilité des fonds : à tout moment

  • Caractéristiques du livret A

Versement (montant minimum à l’ouverture et des opérations ultérieures) : 10 €

Plafonds des dépôts : 22 950 € (hors capitalisation des intérêts) pour les personnes physiques contre 76 500 € pour les personnes morales. Les organismes d’habitation à loyers modérés sont autorisés à faire des dépôts sans limite de plafonds

Taux de rémunération : 3% depuis le 1er février 2023

Détention : un seul livret A par contribuable ou un livret pour chacun des époux ou partenaires de pacs soumis à une imposition commune

Disponibilité des fonds : à tout moment

  • Caractéristiques du LDDS

Versement : minimum de 10 € à l’ouverture, ensuite les versements sont libres

Plafonds des dépôts : 12 000 € (hors capitalisation des intérêts)

Taux de rémunération : 3 % depuis le 1er février 2023

Détention : un seul LDDS par contribuable ou un livret pour chacun des époux ou partenaires de pacs soumis à une imposition commune

Disponibilité des fonds : à tout moment

Pour chacun de ces livrets, les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Livret A, LEP, LDDS : cette bonne et mauvaise nouvelle pour les taux d’épargne

Selon le calendrier réglementaire du Livret A et des autres livrets, une mise à jour est possible d’ici le 1er août précisément. Toutefois, ce n’est pas automatique.

Tout dépendra de l’évolution des deux références utilisées dans le calcul des rendements de l’épargne réglementée : l’inflation et l’€ster, taux interbancaire calculé par la Banque centrale européenne.

N’oublions toutefois pas que le gouverneur de la Banque de France peut choisir de ne pas prendre en compte ces deux indices.

C’est d’ailleurs ce qu’il vient de faire, en freinant l’augmentation du taux du Livret A, qui aurait dû être de 3,30%, durant ce début de mois.

Sauf nouveau choc, « la hausse des prix moyenne au premier semestre 2023 devrait être un peu moins élevée qu’au second semestre 2022, à 5,5% contre 6,1%« , souligne nos confrères de MoneyVox.

Cette moyenne semestrielle sera considérée dans sa formule de calcul. La rémunération de l’épargne réglementée ne va pas forcément baisser puisque l’€ster demeure orientée à la hausse.

Sa moyenne semestrielle a entamé, depuis juillet 2022, une remontée en pente forte. Une nouvelle hausse d’un demi-point est annoncée pour la prochaine réunion de la BCE, qui se tiendra le 16 mars.

Sa moyenne semestrielle pourrait dépasser les 2% fin juin, et porter ainsi « le taux du Livret A et du LDDS vers la barre des 4% », prédisent les experts.

Mais il pourrait être « limité à un demi-point, soit 3,5% pour le Livret A et le LDDS ». Le taux du LEP devrait être « aligné en août sur l’inflation moyenne du 1er semestre 2023. Soit 5,5%, si les estimations de l’Insee se révèlent exactes ».