in

Livret A, LEP : cette règle qui grignote les intérêts !

Livret A, LEP : cette règle qui grignote les intérêts !
Livret A, LEP : cette règle qui grignote les intérêts !- © iStock

Alors que les choses se passent autrement ailleurs, dans l’Hexagone, nous sommes toujours sur cette méthode moins favorable à l’épargnant que personne n’a la volonté de changer.

Avis aux épargnants du Livret A ou encore du LEP, le super livret du moment : connaissez-vous cette règle qui grignote vos intérêts ?

Avec un taux à 3%, un Livret A ayant atteint le plafond de 22 950€ rapporte annuellement quelque 688,50€ sur un an, soit 230€ de plus que son ancien taux, fixé à 2%, avant ce 1er février.

Livret A LEP : cette règle qui grignote les intérêts !

Mais le hic, c’est qu’il faudra attendre la fin de l’année 2023 pour toucher les intérêts produits tout au long de l’année.

Les intérêts des livrets d’épargne en France sont en effet calculés tous les 15 jours, soit le 1er et le 16 de chaque mois, et versés en une fois, le 31 décembre de chaque année.

« La France est un des rares pays à pratiquer la règle des quinzaines», souligne l’économiste Philippe Crevel. « L’origine de cette règle est ancienne, elle date des débuts du Livret A », confirme le spécialiste des questions macroéconomiques.

« Par souci de simplicité, à une époque où il n’y avait pas d’ordinateurs… », poursuit-il.

Comme rappelé par MoneyVox, « la règle des quinzaines pour les livrets d’épargne réglementée est inscrite dans le code monétaire et financier : les banques ne peuvent alors pas y déroger ».

« Ce vieux système actuel est plutôt en faveur des établissements de crédit et on comprend qu’ils ne se bousculent pas au portillon pour le faire évoluer », estime pour sa part, Marc Tempelman, co-fondateur de l’application d’épargne Cashbee.

Comment ça se passe ailleurs ?

La question n’est pas non plus prioritaire du côté des épargnants. « Calculer les intérêts au jour le jour ? Pourquoi pas… Cela permettrait de maximiser les intérêts perçus », admet Jean-Yves Mano, président de CLCV.

Sauf que le souci premier de cette association de consommateurs en France est autre.

« La priorité de la CLCV aujourd’hui, ajoute-t-il, est plutôt de modifier la formule de calcul du taux du Livret A pour limiter sa déconnexion avec l’inflation. »

Hors de nos frontières, une autre règle prévaut : les intérêts sont calculés chaque jour et versés sur le compte à la fin de chaque mois. Une méthode de calcul qui reconnaissons-le, est beaucoup plus favorable à l’épargnant.

Le calcul au jour le jour présente effectivement deux avantages dont la possibilité de toucher chaque mois ses intérêts, et celle de pouvoir limiter la perte de revenus engendrée par la règle des quinzaines lorsque vous effectuez des retraits sur votre compte épargne.