in

L’isolation à 1 euro : peut-on toujours en bénéficier en 2023 ?

Lisolation à 1 euro : peut-on toujours en bénéficier en 2023 ?
L'isolation à 1 euro : peut-on toujours en bénéficier en 2023 ?- © DR

L’isolation à 1€ est une aide financière à destination des ménages précaires, avec des bonifications permettant de couvrir la totalité ou presque la quasi-totalité des coûts des travaux d’isolation des combles et planchers bas. Peut-on aujourd’hui prétendre encore à ce genre d’aide ?

Peut-on toujours en 2023, continuer à bénéficier de l’isolation à 1 euro ? L’équipe rédactionnelle d‘Il Est Encore Temps vous répond dans ses prochaines lignes.

L’isolation à 1 euro : peut-on toujours en bénéficier en 2023 ?

L’isolation à 1€ est une aide financière encadrée par l’Etat qui s’inscrit dans le cadre de la loi POPE, avec pour objectif d’inciter les acteurs de l’énergie à assurer le financement des travaux d’isolation de leurs clients, et obtenir, en retour, des CEE (Certificats d’Economies d’Energie).

Les entreprises éligibles devaient être signataires d’une charte avec le Ministère de la Transition Écologique.

Cette offre oblige les fournisseurs d’énergie à sensibiliser les consommateurs à faire des économies d’énergie en améliorant l’isolation de leur logement.

Ce dispositif a malheureusement pris fin le 1er juillet 2021. Néanmoins, l’Etat poursuit son combat contre les passoires thermiques ainsi que le versement des aides en vue d’encourager les ménages à effectuer les travaux nécessaires pour habiter un logement moins énergivore.

Les autres alternatives en 2023…

Les foyers français peuvent toujours compter sur des subventions qui visent à réduire le budget des travaux d’isolation. A savoir MaPrimeRénov’.

Il s’agit d’une subvention forfaitaire qui remplace le crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

Ce coup de pouce a été reconduit pour l’année 2023. Les forfaits « rénovation globale » atteignent jusqu’à 10 000 € pour les foyers aux revenus intermédiaires et 5 000 euros pour les ménages aisés.

Les systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles sont depuis cette année, exclus du dispositif. C’est le cas par exemple, des chaudières au gaz.

La Prime sur les poêles à pellets baisse de 500 € depuis ce 1er février 2023. C’est la même chose avec la Prime pour les systèmes VMC (ventilation mécanique contrôlée).

L’éco-prêt à taux zéro permet également aux particuliers de procéder à des travaux de rénovation énergétique.

Tous travaux permettant de réduire la consommation d’énergie du logement y sont éligibles. A savoir l’isolation des combles, des murs ou des fenêtres.

Il faut aussi savoir que de nombreuses collectivités, départements ou régions, proposent par ailleurs des aides spécifiques concernent l’isolation.