Linky, bouclier tarifaire, taxe d’habitation : mauvaise nouvelle pour les Français dès ce 1er janvier 2023 !

Linky, bouclier tarifaire, taxe dhabitation : mauvaise nouvelle pour les Français dès ce 1er janvier 2023 !
Linky, bouclier tarifaire, taxe d'habitation : mauvaise nouvelle pour les Français dès ce 1er janvier 2023 ! - © unsplash

Linky, bouclier tarifaire, taxe d’habitation : mauvaise nouvelle pour les Français dès ce 1er janvier 2023 ! On fait le point pour vous.

publicité

Si la nouvelle année apporte son lot de bonnes nouvelles, ce n’est malheureusement pas dans tous les domaines. Linky, bouclier tarifaire, taxe d’habitation : mauvaise nouvelle pour les Français dès ce 1er janvier 2023 ! L’équipe rédactionnelle d‘Il est encore temps vous donne plus de précisions à travers cet article.

  • Qu’est-ce qui change à partir de ce 2023 pour le compteur Linky ?

Les Français réfractaires au compteur Linky seront pénalisés à partir de 2023, comme le prévoyait la CRE (Commission de régulation de l’énergie). 3,8 millions de personnes sont concernées par cette situation.

publicité

Concrètement, à partir du 1er janvier 2023, ceux qui n’auront pas envoyé leur index de consommation une fois tous les douze mois s’acquitteront de 8,30€ supplémentaires tous les deux mois, soit 49,80€ HT par an jusqu’à ce qu’ils acceptent de faire remplacer l’ancien compteur électrique de leur logement par un compteur Linky.

La facture annuelle sera ainsi de 61€ TTC par an, soit 5€ par mois, explique Enedis.

publicité
  • Bouclier tarifaire limité à 15% jusqu’au 30 juin 2023.

Le bouclier tarifaire sera prolongé mais limité à 15 % à partir de janvier 2023.

Selon les pouvoirs publics, les ménages devraient voir leur facture de gaz augmenter de 25€ par mois, contre une hausse de 200€ sans le bouclier.

publicité

L’augmentation sera de 20€ par mois en moyenne pour lélectricité contre 180€ si le mécanisme de blocage des prix n’était pas reconduit.

Cette prolongation concerne à la fois « tous les ménages, les logements sociaux, les copropriétés, les petites entreprises et les plus petites communes ».

  • La taxe d’habitation n’est pas totalement finie…

La taxe d’habitation sur les résidences principales est supprimée depuis le 1er janvier 2023. Mais celle-ci est toujours due pour ceux qui possèdent des résidences secondaires.

« Si vous avez quitté votre résidence principale pour entrer dans un établissement d’accueil spécialisé (maison de retraite ou centre de soins de longue durée), vous êtes alors exonéré de taxe d’habitation sur les résidences secondaires pour votre ancien logement » à condition de ne pas dépasser un certain plafond.

Découvrez ici plus de détails à ce sujet.

publicité