Lidl : un employé verse de la javel sur des invendus !

lidl-un-employe-verse-de-la-javel-sur-des-invendus
publicité

La marque Lidl est actuellement en pagaille. En fait, un employé du supermarché a jeté de l’eau de Javel sur des produits alimentaires intacts dans une poubelle. Ensuite, un habitant de Jemeppe-sur-Sambre a envoyé le cliché à RTL Info. La photo montre des aliments non-vendus à côté d’une bouteille d’eau de Javel avec les mots « Dégage puant ! ».

Un employé de Lidl a aspergé de la javel sur des aliments

RTL Info a contacté Lidl pour comprendre pourquoi l’équipe devait ainsi se débarrasser des invendus. La marque a dit être « étonnée ». En réalité, cette dernière a une politique stricte contre le gaspillage. D’ailleurs, elle signale que les articles invendus ne doivent pas être jetés. Après une enquête interne, Lidl a confirmé qu’il s’agissait d’un « geste » d’un employé de l’agence de Jemeppe-sur-Sambre.

publicité

L’enseigne a ajouté que c’était un cas unique. Précisément, l’employé concerné n’aurait pas suivi les procédures mises en place dans la succursale. Ainsi, RTL Info a annoncé que des mesures seraient prises à son encontre. De plus, les règles seraient rappelées à tous les employés du magasin. Le média a également cité des motivations pour lesquelles l’employé a utilisé de l’eau de Javel sur les invendus.

Il voulait repousser les intentions de vol

Le salarié a raconté qu’il voulait écarter les intentions d’un voleur. Il aurait « agi en réaction à des vols dans cette boîte pour déchets organiques ». En fait, le collaborateur se réfère ici au système adopté par Lidl pour récupérer certains types d’aliments périmés. En effet, ces derniers ne sont plus comestibles et finissent dans les poubelles pour déchets organiques.

publicité

Ensuite, ceux-ci sont transformés en biogaz. Néanmoins, Lidl indique qu’elle n’excuse pas cette réaction. Par contre, elle a précisé que « la nourriture qui s’y trouve n’est plus propre à la consommation et peut donc représenter un danger ».

Lidl : des mesures anti-gaspillage

Face à cet incident, Lidl a souhaité rappeler les mesures anti-gaspillage adoptées dans l’ensemble de ses magasins. En effet, l’enseigne a mis en place un système d’optimisation des commandes. L’idée est de s‘adapter au mieux à la demande. De plus, certains ont des prix réduits en fonction de la date d’expiration. Effectivement, 30% de réduction à 2 jours de ladite date. Viandes, poissons et pâtisseries sont proposés le jour au prix de 50 centimes. 20 centimes pour les produits laitiers et les légumes emballés. Enfin, 1 euro le carton de 3 kg de fruits, légumes et aliments secs.

publicité

Pour terminer, les produits consommables sont fournis à la Fédération belge des banques alimentaires et récupérés aux centres de distribution de Lidl. La marque indique sur son site internet que son opération « zéro gaspi » a évité de gaspiller environ 2 000 tonnes de produits en 2021.

De plus, 302 607 euros de nourritures ont été donnés aux banques alimentaires. Le Directeur général Immobilier Lidl France, Guillaume Calcoen, a indiqué que « L’initiative ‘0 Gaspi’ en chiffres, c’est 14 millions de cagettes vendues en magasin, 70 000 tonnes de fruits et légumes sauvés du gaspillage et 7 millions d’euros reversés aux Restos du Cœur entre 2016 et 2020 », en France.

publicité