Lidl : cette mère vit des prestations sociales, elle dépense 2000€ chez l’enseigne

Lidl : cette mère vit des prestations sociales elle dépense 2000€ chez lenseigne
© Lidl

Lidl : cette mère vit des prestations sociales, elle dépense 2000€ chez l’enseigne allemande. Survient alors la très mauvaise surprise…

Alerte info. Ceci devrait vous intéresser. Cette mère vit des prestations sociales, elle dépense 2000€ chez Lidl, l’enseigne allemande préférée des Français. La rédaction d’Il est encore temps vous fait le point !

« 16 chèques détournés dans différents magasins valenciennois de Lidl »

Tout comme nous, cette histoire est effectivement incroyable, notamment par rapport à la situation dans laquelle cette mère de famille elle vit… Si elle pensait pouvoir jouer le jeu pour un bon bout de temps. C’était sans compter le magasin qui a découvert son pot aux roses.

Cette mésaventure a rapidement été rapportée aux autorités par les responsables du magasin Lidl. Ces derniers ont alors repris les choses en main.

En moins d’une quinzaine de jours, cette mère de famille Française a dépensé plus de 2.000 euros dans plusieurs magasins du hard-discount allemand… Bien que son compte se trouvait être, clôturé.

Cette maman de 03 enfants, âgés entre 6 à 16 ans, sombrait dans la dépression totale depuis la perte d’un enfant. Il faut croire que lorsqu’une personne vit une telle épreuve, elle peut être capable de bien de choses. Elle vit des prestations sociales.

Comme indiqué par nos confrères de la Voix du Nord, la principale intéressée s’est à maintes fois, rendue coupable de la présentation d’un total de 16 chèques utilisés dans divers magasins valenciennois de Lidl. Elle a opéré de la sorte tout en sachant que son compte était déjà clôturé.

La mère de famille Française a été condamnée par le tribunal à 4 mois de prison, assorti d’un sursis simple avec remboursement de toutes ses dépenses chez Lidl.

Elle avait effectivement dépensé, sur la période allant du 18 au 29 octobre 2017, le montant total de 2.003,25 euros pour faire ses courses et le tout, en moins de 15 jours. Déjà criblée de dettes, cette Française allait encore ouvrir son dossier de surendettement juste après les faits.

A l’issue de toute cette histoire, la mère de famille a été condamnée par le tribunal à 4 mois de prison, assorti d’un sursis simple. Avec en outre, le remboursement des dépenses qu’elle a effectuées auprès de l’enseigne allemande.