in

Les « mètres carrés ressentis » : cette technique illégale des agences immobilières pour faire gonfler la valeur des logements

Les mètres carrés ressentis : cette technique illégale des agences immobilières pour faire gonfler la valeur des logements
Les "mètres carrés ressentis" : cette technique illégale des agences immobilières pour faire gonfler la valeur des logements ! -© iStock

Cette annonce immobilière fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux.

Les « mètres carrés ressentis » : connaissez-vous cette technique illégale des agences immobilières pour faire gonfler la valeur des biens ? L’équipe rédactionnelle d‘Il Est EncoreTemps vous en dit plus dans les prochaines lignes.

Les « mètres carrés ressentis » : cette technique illégale des agences immobilières

« En plein cœur du célèbre quartier Saint-Georges, à proximité de l’Opéra de Paris et des galeries Lafayette, le Groupe HB immobilier vous présente à la vente ce studio avec mezzanine calme et lumineux », peut-on lire sur l’annonce un peu particulière de cette agence.

Le logement situé au 6eme étage se compose d’un séjour, d’une kitchenette, d’une douche, d’un WC séparé ainsi que d’une chambre en mezzanine dans les combles.

Selon l’agence immobilière, le bien mesure « 23,55m2 au sol et 11,53m2 loi Carrez – 16m2 ressentis ». Comprenez : « l’appartement fait 12 mètres carrés loi Carez, mais on s’y sent comme dans un 16 mètres carrés. »

La loi Carez correspond à la » taille en mètres carrés entre les murs, à partir du moment où il y a plus de 1.8 mètres de hauteur sous plafond ».

Ce règlement a pour but de poser un référentiel qui ne peut pas être manipulé par des revendeurs peu scrupuleux, souligne nos confrères de Midi Libre.

La notion de mètres carrés ressentis n’a ni valeur pécuniaire, ni reconnaissance légale. Elle est aussi peu certifiée qu’illégale, nous alarme nos confrères de BFMTV.

Les mètres carrés ressentis sont en quelque sorte « l’impression » que l’on a de la taille d’un logement, sans prendre en compte sa surface définie par la loi Carez.

Les internautes réagissent en masse…

Cette annonce immobilière n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. Elle a fait vivement réagir.

« Bientôt 26 m² selon les propriétaires, 6 m² selon les précédents locataires« , commente un internaute.

« C’est un 12 m² loi carrez mais on a mis des miroirs sur TOUS les murs donc en vrai niveau ressenti quand vous vous asseyez au milieu on est sur du 70-75m² vous inquiétez pas », se moque un autre.

« Réponds que tu es prête à payer un loyer de 100 euros – 1000 euros ressentis« , indique un autre.