in

Léa Salamé sous haute pression, accident de parcours sur France 2

Léa Salamé sous haute pression accident de parcours sur France 2
© BestImage / CVS

La journaliste se confie comme jamais sur TMC. Léa Salamé sous haute pression, son accident de parcours sur France 2 révélé.

En pleine promotion de ‘Femmes puissantes, saison 2’, Léa Salamé était tout récemment conviée chez Yann Barthès. L’occasion pour la journaliste politique de France 2 de se livrer comme jamais. Si elle a réussi à autant s’imposer dans le milieu et être aujourd’hui référence dans le métier, ce n’est pas si évident pour la maman du petit Gabriel. Léa Salamé sous haute pression, accident de parcours sur France 2.

« On s’en prend parfois plein la gueule » !

« J’ai une vie assez stressante(…) C’est tout le temps très stressant « , se confiait-elle sur son rythme de travail quotidien. Mais rassurez-vous, elle n’en tient pas moins à sa carrière, bien au contraire.

Avec le départ de Thomas Sotto, c’est aux côtés de Laurent Guimier que Léa Salamé prendra l’antenne de l’émission politique Élysée 2022.

On peut vous dire qu’avec les élections présidentielles qui se préparent, les journalistes politiques sont plus que jamais sur le front.

« En ce moment, le moment politique est très dur. Quand tu es journaliste politique, quand tu es en première ligne sur une matinale, sur l’émission politique, c’est assez dur », confiait-elle sans ambages sur cette  » vie stressante » qu’elle mène au quotidien.

« On a de la pression. Il y a l’audience, il y a les pressions politiques, il y a de la concurrence. Il faut se battre pour aller chercher le meilleur invité. C’est tout le temps très stressant », indiquait la journaliste. « Et puis on se fait critiquer(…) On s’en prend parfois plein la gueule(…) Donc tu te bâtis une armure. Il faut, sinon tu flanches ».

« Ce n’est pas du tout ce que j’avais prévu de faire ».

Femmes puissantes, la série de l’été signée Léa Salamé confiait-elle encore a été purement « un accident de parcours ».

Contrainte de se retirer de l’émission politique au printemps 2019, après l’annonce de l’entrée en course aux élections européennes de son compagnon Raphaël Glucksmann, Léa Salamé a mis de côté tout ce qui touchait à la politique.

De cette série estivale, portée par des interviews intimistes autour de la puissance des femmes, est ainsi né le premier tome de Femmes puissantes (Les Arènes). Devenu le best-seller de l’année, il est légitime à ce que sa petite sœur ait vu le jour.

« C’est un accident de parcours, cette histoire de Femmes puissantes. Ce n’est pas du tout ce que j’avais prévu de faire. C’est un moment où je devais me mettre en dehors de l’antenne de France Inter et de France 2 et on m’a dit : ‘pour être payée, fais une série d’été.' », confiait Léa Salamé

Elle s’est retirée au printemps 2019 de l’émission politique à cause de son compagnon pour partir à la rencontre des « nouvelles femmes d’aujourd’hui ».

Rapidement, son livre s’est placé en tête des ventes de l’année. Une réussite imprévue, comme elle dirait si bien. « C’est un accident de parcours, cette histoire de Femmes puissantes. Ce n’est pas du tout ce que j’avais prévu de faire. C’est un moment où je devais me mettre en dehors de l’antenne de France Inter et de France 2 et on m’a dit : ‘pour être payée, fais une série d’été.’ »