in

Le taux du Livret A passe à 3%, une hausse historique jamais-vu depuis 2009 !

Le taux du Livret A passe à 3%, une hausse historique jamais-vu depuis 2009 !
Le taux du Livret A passe à 3%, une hausse historique jamais-vu depuis 2009 ! - © MAXPPP

C’est désormais officiel, le taux de rémunération du Livret A sera désormais de 3% à partir du 1er février prochain. Il Est Encore Temps vous aide à y voir plus clair.

Alors que la BCE estimait un peu plus tôt, le taux du Livret A à 3,3 %, le chiffre a été finalement arrondi par François Villeroy de Galhau en raison selon son communiqué, des « circonstances exceptionnelles ». Le taux du Livret A passe à 3%, une hausse historique !

Toutefois, il est encore loin d’être proportionnel au taux de l’inflation qui atteignait 5,9% sur un an pour décembre 2022, contre 6,2% en octobre et en novembre.

Livret A: le taux passe à 3%, une hausse historique ! Mais pourquoi n’est-elle pas allée à 3,3% comme prévu ?

Les 3% validés par le ministre de l’Economie ont été décidés en vue de ménager les finances du logement social, dont les prêts sont souvent indexés sur ce taux.

Rappelons que l’argent déposé sur ces livrets est destiné « en partie à financer le logement social, l’économie sociale et solidaire ou encore les économies d’énergie dans les logements ».

Combien cette petite différence fait-elle perdre aux épargnants ?

Un niveau historique depuis 2009, oui mais… »Cette petite différence comme souligné par le site lepoint.fr, prive les titulaires d’un Livret A de 1,5 milliard d’euros d‘intérêts supplémentaires en année pleine ».

En passant de 0,5 % à 3 % en un an, « les charges d’intérêts des organismes de logement social se trouveront alourdies de 3,75 milliards d’euros en année pleine, impactant très lourdement leurs résultats d’exploitation et leur capacité à investir« , ont fait savoir L’Union sociale pour l’habitat (USH), représentant les organismes HLM.

De leurs côtés, les banques redoutent que la hausse « du taux du livret A ne le rende très attractif et incite trop d’épargnants à se détourner des placements en assurance », révèle Eric Dor, directeur des Études économiques à l’école de commerce IESEG.

Cette revalorisation peut pousser les foyers à épargner et donc à « pénaliser la consommation au moment où elle est étale en raison de la hausse des prix« , observe à son tour Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne.

L’institution monétaire « soutient fortement cet instrument dont la simplification des modalités d’ouverture, la promotion et la rémunération ont conduit à plus de 2 millions d’ouvertures en 2022 ».