in ,

Le beurre et le taux de cholestérol : est-ce recommandé pour la santé ?

Le beurre et le taux de cholestérol : est-ce recommandé pour la santé ?
© Editions Marabout

Le beurre et le taux de cholestérol : est-ce recommandé pour la santé ? Il est encore temps fait le point pour vous dans cet article.

Le beurre et le taux de cholestérol : est-ce recommandé pour la santé ? La réponse à cette question à travers notre article. Jouant un rôle majeur dans notre santé, il faut prêter attention à tout ce que l’on ingurgite. Quand est-il du beurre et de ses effets sur notre taux de cholestérol ?

Voici l’apport de beurre recommandé pour une journée, selon les nutritionnistes.

D’ailleurs, il est très difficile de résister au beurre... Qu’il soit doux, allégé, demi-sel, cru ou fermier, il sublime nombreuses de nos préparations salées ou sucrées. On le retrouve aussi dans les sauces les plus savoureuses de la gastronomie française.

Ses qualités gustatives ne sont pas à remettre en cause, toutefois il y a un MAIS!!!

Issu de la transformation du lait, le beurre n’est pas l’ami des régimes et participe à la régulation de la cholestérolémie. Mais il faut savoir que tout repose sur le dosage.

Le beurre fait-il réellement grossir ? Sachez que le beurre contient des graisses trans et des graisses saturées. Ces dernières ont une incidence directe sur le cholestérol LDL (Lipoprotéines de basse densité) c’est-à-dire le mauvais cholestérol. 

Une cuillérée à soupe de beurre représente environ 30 mg de cholestérol LDL. Voilà pourquoi, il ne faut pas en abuser. Les professionnels de santé recommandent de ne pas consommer plus de 5 à 6 % de graisse saturée par jour par rapport au total de son apport calorique.

Pour un régime d’en moyenne 2000 calories, cela représenterait à peu près 13 g de graisses saturées quotidiennes.

Une seule cuillère à soupe de beurre représente le double de la valeur en graisse que les scientifiques nous recommandent de consommer chaque jour.

Qu’est-ce qui peut remplacer le beurre ? Faut-il donc le bannir ?

Il ne s’agit pas de le bannir de votre ration alimentaire mais de prendre conscience de ses possibles conséquences. La rédaction d’Il est encore temps vous invite à faire régulièrement des analyses sanguines pour connaître votre taux de cholestérol.

Un taux de cholestérol élevé induit souvent une maladie appelée athérosclérose à l’origine d’un durcissement des artères, de douleurs thoraciques, des AVC, des maladies artérielles périphériques. Des maladies rénales voire des crises cardiaques.

L’organisme a besoin de graisses. Les nutritionnistes recommandent plutôt l’huile d’olive à la place du beurre. Ne dépassez pas l’équivalent de quelques cuillères à café par jour.