in

L’âge à partir duquel on est trop âgé pour travailler

Lâge à partir duquel on est trop âgé pour travailler
L'âge à partir duquel on est trop âgé pour travailler !-© Getty images

Voici l’âge auquel plusieurs scientifiques sont d’accord pour dire qu’il est trop vieux pour continuer à travailler. On vous décrypte tout à travers notre article.

L’âge à partir duquel on est trop âgé pour travailler !

Alors que Michel Drucker continue toujours de travailler jusqu’à 80 ans, vous êtes-vous déjà demandé à quel âge faut-il penser à arrêter d’exercer ?

Possède-t-on toujours toutes nos facultés arrivées à certains âges ? N’est-on pas trop vieux pour certaines responsabilités ?

Comme indiqué par la BBC, de nombreuses personnes lèvent leur voix, comme étant des partisans d’une limite d’âge en raison de la baisse des capacités cognitives survenant avec l’âge.

Une étude menée par l’université de Cambridge a démontré que des personnes de plus de 65 ans présentaient déjà une déficience des fonctions « exécutives« .

La vitesse de traitement mental commence à réduire à compter de 60 ans. Des résultats qui ne vont pas plaire à nos animateurs télévisions.

« Je pense qu’en tant que point de rupture général, 65 ans est un âge raisonnable », indiquait auprès de la BBC, Mark Fisher, directeur du Centre de neuropolitique de l’Université de Californie à Irvine.

Aux États-Unis, une candidate républicaine à la présidence, Nikki Haley, a récemment appelé les hommes politiques âgés de plus de 75 ans à se soumettre à des évaluations de compétences mentales.

« Une variabilité individuelle  » !

Néanmoins, assure Mark Fisher, il existe une « énorme variabilité individuelle ».

Quand on regarde le cas de Jean-Luc Reichmann, l’animateur préféré des Français semble avoir encore toute sa tête. C’est également le cas avec le présentateur mythique de Vivement Dimanche sur France 3.

Ces écarts observés d’une personne à l’autre varient selon différents facteurs, à savoir le mode de vie ou encore l’environnement.

Les personnes ayant un mode de vie sain, confirme une étude parue dans la revue Neurology, préservent leurs capacités cognitives plus longtemps. Michel Drucker en est la preuve vivante.