in ,

Laeticia Hallyday : l’énorme somme d’argent qu’elle reçoit chaque année

laeticia-hallyday-lenorme-somme-dargent-quelle-recoit-chaque-annee

Après une affaire juridique acharnée et publique avec David Hallyday et Laura Smet, Laeticia Hallyday a enfin accepté de recevoir la totalité de la dette fiscale de son défunt mari. Précisément, le montant est à 30 millions d’euros. Cependant, la mère de Jade et Joy, qui pense que le rocker lui a laissé beaucoup de soucis à gérer, n’aura pas à s’empourprer de sa situation financière.

« … Elle doit régler la première traite de cette dette »

Sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, Gilles Verdez s’est exprimé ce lundi 12 décembre. « La dette fiscale, qui a été ramenée de 34 à 30 millions d’euros, ça se joue le 15 décembre. Laeticia Hallyday est venue négocier avec le fisc français en mars, ça ne s’est pas bien passé. En septembre, ça s’est mieux passé. »

Puis, « Là, elle est aussi revenue pour discuter avec le fisc parce que le 15 décembre, elle doit régler la première traite de cette dette, qui a été étalée. On dit que ce serait autour d’un tiers à peu près (10 millions d’euros) », a-t-il confirmé.

Laeticia Hallyday : sa situation financière après la mort de Johnny

L’avocat Me Roland Perez a déclaré que si la compagne de Jalil Lespert vendait beaucoup de biens pour payer la dette, elle continuerait à « percevoir toutes les redevances » de la musique de Johnny Hallyday.

Ensuite, Me Roland Perez a avancé que : « Elle est quand même titulaire de l’intégralité des droits musicaux qui sont relativement importants (…) Johnny était éditeur. Il obtenait 50% des droits d’édition de ses chansons (…) Ça représente, je crois, à priori, à peu près un million d’euros par an, plus tout ce qui se fait autour de Johnny. Toute l’iconographie de Johnny ».

« Il y a aussi tout un tas d’argent … »

Puis, l’avocat a dit qu’« il y a aussi la maison de Marnes-la-Coquette. Il faut savoir que Laeticia Hallyday, hormis la succession, elle possède déjà 50% des biens en son nom propre. Que ce soit aux États-Unis ou en France. En réalité, elle n’est pas dans une situation dramatique ».

En plus, selon Myriam Palomba, ancienne directrice éditoriale de Public, « Il y a aussi tout un tas d’argent qui est caché dans le trust et auquel on n’a pas vraiment accès ». Aussi, les revenus permettent à Laeticia Hallyday de maintenir son train de vie comme les années précédentes.