in

Laeticia Hallyday face à des douleurs atroces, ce traitement à vie qu’elle doit suivre !

Laeticia Hallyday face à des douleurs atroces ce traitement à vie quelle doit suivre !
© Bestimage

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour la chérie de Jalil Lespert. Laeticia Hallyday face à des douleurs atroces, ce traitement à vie qu’elle doit suivre. On vous raconte tout.

Souffrant d’une hypokaliémie, une très faible quantité de potassium dans son sang, la maman de Jade et Joy se retrouverait dans une situation embarrassante. Laeticia Hallyday face à des douleurs atroces, ce traitement à vie qu’elle doit suivre.

« Fatiguée… « Elle est « en soins intensifs à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine »

Après les surprenantes révélations de nos confrères de Closer, le magazine France Dimanche vient d’apporter plus de précisions sur ce mal qui ronge la veuve du Taulier.

« Fatiguée, épuisée même, la belle n’a eu d’autre choix que d’être hospitalisée en soins intensifs à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (de la région Hauts-de-Seine), où elle s’était soumise à une batterie d’examens », pouvait-on lire dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Le diagnostic posé par son médecin est, malheureusement, sans appel. Laeticia Hallyday souffre, en effet, d’une hypokaliémie, une très grave « anomalie qui entraîne des faiblesses, crampes, contractions ».

Dans sa forme la plus grave, cette pathologie peut, éventuellement, conduire à « une paralysie des muscles et à des complications du rythme cardiaque ».

Par ailleurs, le docteur Bernard, un médecin généraliste exerçant à Annecy, dans la Haute-Savoie, d’expliquer que l’hypokaliémie reste un l’une des maladies qui toucheraient moins les femmes que les hommes.

« Cette affection rhumatismale peut provoquer de violentes douleurs, un peu comme des oursins microscopiques ».

Elle est causée, généralement, par un très mauvais régime alimentaire ou tout simplement, elle est due « à des excès diurétiques, laxatifs ». Si un traitement existe, il est prescrit à vie.

« Des traitements font baisser l’acide urique dans le sang et doivent parfois être pris à vie », affirmait par la suite ce grand expert.

Mais plus grave encore, « cette affection rhumatismale peut provoquer de violentes douleurs, un peu comme des oursins microscopiques dans les articulations, ainsi que des tophus ou dépôts qui engendrent des déformations », a tenu à bien préciser le médecin généraliste vers la fin de son intervention.

Tous les membres de l’équipe d’Il est encore temps lui souhaitent, en effet, un prompt rétablissement.