in

L’AAH passera-t-elle la barre des 1000 euros au 1er avril 2024 ?

LAAH passera-t-elle la barre des 1000 euros au 1er avril 2024 ?
L'AAH passera-t-elle la barre des 1000 euros au 1er avril 2024 ?-© AFP

L’Allocation adulte handicapé (AAH) franchira-t-elle enfin la barre symbolique des 1000 euros en 2024 ? La réponse.

Les associations loin d’être satisfaites…

Fin septembre, Bruno Le Maire a annoncé la bonne nouvelle de la
revalorisation des minima sociaux au 1er avril 2024 à hauteur « de 4,6% ».

Une hausse qualifiée de tardive et d’« insuffisante » par les associations d’aide aux plus précaires.

« Les ménages subissent depuis deux ans une forte augmentation des prix qui ne s’est pas traduite par une augmentation équivalente des minima sociaux », dévoile le collectif Alerte, réunissant 34 associations de lutte contre la pauvreté, sur le site de la Fondation Jean Jaurès.

« Au final, une revalorisation en avril 2024 risque d’être trop tardive face à l’accroissement de la précarité qui se perçoit très concrètement dans le recours accru à l’aide alimentaire », indique le collectif.

L’AAH passera-t-elle la barre des 1000 euros au 1er avril 2024 ?

C’est dans une publication postée sur X (ancien Twitter) que Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a confirmé cette hausse des minima sociaux.

A savoir le RSA, la Prime d’activité, les allocations familiales, l’allocation adulte handicapé, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ainsi que l’Allocation journalière du proche aidant.

« Nous protégeons les Français contre l’inflation » estimée à 5 % en 2023, selon l’Insee.

En 2024, l’AAH pourrait pour la toute première fois dépasser la barre des 1 000€ par mois( à taux plein, pour une personne seule), soit 1 016€ exactement.

La dernière revalorisation de cette aide sociale remonte au 1er avril 2023, la faisant passer de 956,65 à 971,37€ par mois, soit +1,6 % que l’an dernier.

Selon le Collectif handicaps, « beaucoup reste encore à faire pour garantir à toutes les personnes en situation de handicap un niveau de vie digne », précise informations.handicap.fr.

Le Collectif entend « revaloriser l’AAH au-dessus du seuil de pauvreté ». En janvier 2023, le CNCPH a voté une motion pour porter cette revalorisation à ce seuil, fixé à 60% du revenu médian en France, soit 1 102€ pour une personne seule (chiffre de 2019).

De plus, précise le site spécialisé, il a été décidé que cette hausse serait réévaluée annuellement « en fonction du seuil de pauvreté calculé par l’Insee.«