in

La Redoute : 100 000€ pour chaque salarié actionnaire

La Redoute : 100 000€ pour chaque salarié actionnaire
La Redoute : 100 000€ pour chaque salarié actionnaire.- © Getty images

Pour Equalis Capital, cabinet de conseil dans l’actionnariat salarié, La Redoute est LA « preuve, s’il en fallait, que l’actionnariat salarié figure parmi les plans d’épargne les plus rentables».

Grâce à l’actionnariat salarié, encore émergent en France, La Redoute a permis à chaque salarié actionnaire de recevoir 100 000€. Les détails Les détails.

En juin 2014, avec l’aide d’Equalis Capital, Nathalie Balla et Eric Courteille, deux des dirigeants à qui le groupe de François Pinault a cédé l’entreprise pour un euro symbolique, ouvrent alors le capital de la société aux salariés.

La Redoute : 100 000€ pour chaque salarié actionnaire

La Redoute devient alors 100% e-commerce. Près d’un millier se prête alors au jeu avec une mise de départ «symbolique».

«La valeur de l’entreprise est redistribuée sur ceux qui ont construit cette réussite» se félicite Jean-Marc Pénélaud.

Sur France 2, le directeur du service client de La Redoute, raconte avoir investi 150€ en 2014, et décrocher aujourd’hui plus de 100 000€.

Cette réjouissante annonce est la conséquence de la reprise de l’entreprise de vente en ligne de prêt-à-porter par les Galeries Lafayette. Le groupe, qui détenait jusqu’alors 51% des parts depuis 2018, a fini par acquérir la totalité de La Redoute, depuis décembre dernier.

Les 49% étaient rappelons-le, détenus par les deux dirigeants ainsi que les salariés actionnaires.

Le jeu en valait vraiment la chandelle ! Un millier de salariés actionnaires de La Redoute vont pouvoir se répartir la rondelette somme de 100.000€ chacun en moyenne.

Les salariés sont devenus associés à travers un pacte d’actionnariat salarié réalisé avec Equalis Capital à travers la holding New R et un FCPE (Fonds commun de placement d’entreprise).

L’actionnariat salarié reste l’apanage des grands groupes comme Renault ou Totalénergies.

Toutes les entreprises quelle que soit leur taille (à l’exception des SARL),  peuvent proposer à leurs salariés de devenir actionnaires.

TotalEnergies par exemple, affiche un actionnariat salarié plus important, estimé à un peu plus de 6,8% du capital, fin 2021.