in

La nouvelle arnaque du moment, le « faux crédit immobilier »

La nouvelle arnaque du moment, le faux crédit immobilier
La nouvelle arnaque du moment, le "faux crédit immobilier". -© Adobestock

La nouvelle arnaque du moment, le « faux crédit immobilier ». Attention, cette escroquerie vous vole tout votre apport personnel ! Voici plus de détails.

La nouvelle arnaque du moment, le « faux crédit immobilier ». La rédaction d‘Il est encore temps vous en dit plus dans ses prochaines lignes.

Comme indiqué dans les colonnes du Parisien, cette arnaque a fait de nombreuses victimes ces dernières semaines.

L’arnaque au « faux crédit immobilier » fait rage ces dernières semaines.

Des escrocs se faisant passer pour des conseillers immobiliers appellent des victimes leur faisant miroiter une offre de prêt intéressante.

Si donc, on vous appelle pour une demande de crédit immobilier, gare à vous. Cela peut-être qu’une arnaque. Leur principal objectif est de vous extorquer l’apport personnel. Ne soyez pas trop vite séduit par un taux avantageux !

Comme expliqué sur le site creditmutuel.fr, les victimes de ces escroqueries sont principalement des personnes qui ont un projet d’achat immobilier et qui ont sollicité un comparateur de crédits immobiliers.

La supercherie n’est découverte que tardivement à l’approche de la signature chez le notaire. On vous explique leur mode opératoire bien ficelé.

Les victimes sont contactées par une personne qui se fait passer pour un collaborateur d’une banque connue. Il offre ensuite une proposition au taux le plus bas du marché.

Les personnes intéressées leur envoient aussitôt les documents nécessaires pour constituer leur dossier. Ils les communiquent jusqu’au nom du notaire en charge de la vente.

Comment s’en prémunir ?

« Le faux conseiller demande dès lors le transfert de l’apport personnel sur un compte ouvert à son nom dans la banque pour laquelle il prétend travailler« , Peut-on y lire. L’arnaqueur fait par la suite parvenir une fausse offre de prêt au client.

Pour vous prémunir d’une telle arnaque, pensez toujours à vérifiez l’offre en effectuant un contre-appel à la soi-disant banque concernée.

Sinon, utilisez également le numéro de téléphone que vous trouverez grâce à un moteur de recherche. Ne le faites surtout pas avec celui qui s’affiche sur votre téléphone ni celui que l’arnaqueur vous communiquerait.