in ,

La Banque de France contraint Carrefour et Casino d’accepter les espèces

la-banque-de-france-contraint-carrefour-et-casino-daccepter-les-especes

La demande adressée aux enseignes Carrefour et Casino se basait sur le fait d’obliger les clients à payer leurs achats à l’aide de caisses automatiques. Pour raison, certains magasins étaient sans personnel le dimanche.

« On a rappelé que c’était contraire à la loi »

La Banque de France a rappelé à Carrefour et Casino qu’ils sont exigés d’accepter les paiements en espèces. Et cela prend effet dans tous leurs magasins. C’est ce que Christophe Baud-Berthier (directeur des activités fiduciaires) a déclaré mercredi. En fait, l’absence de personnel dans certains magasins ouverts le dimanche en est la raison. Précisément, cela contraignait les clients à se rendre à une caisse automatique. C’est-à-dire, là où ils ne peuvent pas payer en pièces et avec des billets.

Pendant son intervention aux Journées de l’économie à Lyon, Christophe Baud-Berthier a avancé : « On a rappelé aux dirigeants de ces deux grands groupes que c’était contraire à la loi ». C’est une demande écrite « récemment », mais n’a pas eu de réponse jusqu’ici.

Et le directeur des activités fiduciaires a ajouté que : « C’est le principe et il faut le rappeler : un commerçant ne peut pas refuser un paiement en espèces », contrairement aux autres moyens de paiement.

L’importance du paiement en espèces chez Carrefour et Casino

La seule exception est les billets contrefaits. Cependant, ce cas est très rare, a expliqué le président de la Banque de France. En réalité, l’année dernière, 12 billets sur 1 million en circulation dans la zone euro étaient contrefaits.

D’après Christophe Baud-Berthier, le gestionnaire de l’aéroport Groupe ADP avait également retiré la possibilité de payer le stationnement en espèces depuis la période Covid-19. Toutefois, l’entreprise l’a rouvert à la demande explicite de la banque centrale.

L’acceptabilité du paiement en espèces dans les points de vente est l’un des piliers du Plan National de Gestion des Espèces (PNGE). Il en va de même pour l’accessibilité, par exemple, avec une bonne couverture des guichets automatiques.