« J’étais avec elle » : Cyril Hanouna fait une mise au point fracassante sur sa vie amoureuse !

Jétais avec elle : Cyril Hanouna fait une mise au point fracassante sur sa vie amoureuse !
« J'étais avec elle » : Cyril Hanouna fait une mise au point fracassante sur sa vie amoureuse !-© C8

« J’étais avec elle » : Cyril Hanouna fait une mise au point fracassante sur sa vie amoureuse en direct de Touche pas à mon poste ! On vous raconte tout dans les lignes qui suivent…

« J’étais avec elle » : Cyril Hanouna fait une mise au point fracassante sur sa vie amoureuse !

Les rumeurs vont bon train concernant la relation de Cyril Hanouna avec Lola Marandel, avec qui il avait été photographié à la fin du mois de mai, dans les tribunes de Roland-Garros, en très agréable compagnie.

Ces clichés ont rapidement suscité des suppositions selon lesquelles ils pourraient être en couple. Ce à quoi il a souhaité mettre au clair en direct de son talk-show.

« Moi Roland Garros, je n’en peux plus. J’adore ce tournoi, mais sans déconner (…) La dernière fois, j’étais assis à côté d’une jeune fille, une joueuse de tennis (…) », donnait-il le ton.

« J’ai tout de suite vu passer des choses insinuant que j’étais donc avec elle« , continuait l’homme fort de la huitième chaîne avant d’ajouter finalement qu« Il n’y a rien du tout avec cette fille ».

Cyril Hanouna d’en expliquer la raison. « Vous savez très bien que je suis maqué. Mon cœur est pris, mon slip aussi », assurait-il sans toutefois en dire plus sur cette femme qui a pris la place d’Emilie, la mère de Lino et Bianca.

Les internautes sont persuadés qu’il s’agit d’une de ses chroniqueuses. D’ailleurs, c’est avec Kelly Vedovelli que Cyril Hanouna avait passée ses vacances à Monaco.

T’as les meufs qui viennent lui sourire, ça lui saute dans les bras de tous les côtés » !

Pour Raymond Aabou, qui était présent à leurs côtés dans les tribunes, l’animateur est un aimant à femmes. Selon lui, il ne risquerait plus de l’accompagner sur le court !

« Non mais c’est pourri parce que, moi, je vis un kiff. Il m’emmène à Roland-Garros, mais on ne peut pas rester plus de 20 minutes. T’as les meufs qui viennent lui parler, qui viennent lui sourire, ça lui saute dans les bras de tous les côtés », regretté le chroniqueur.