Jean-Pierre Pernaut : Nathalie Marquay dénonce ce lien « pas anodin » entre sa mort et le vaccin anti-Covid

Jean-Pierre Pernaut : Nathalie Marquay dénonce ce lien pas anodin entre sa mort et le vaccin anti-Covid
© Bestimage

Jean-Pierre Pernaut : Nathalie Marquay dénonce ce lien « pas anodin » entre sa mort et le vaccin anti-Covid. Folle révélation de la veuve du célèbre présentateur du 13h de TF1.

publicité

Nathalie Marquay dénonce ce lien « pas anodin » entre la mort de Jean-Pierre Pernaut et le vaccin anti-Covid. Rappelons que le journaliste phare a fait de nombreux épisodes d’AVC avant de succomber le 2 mars 2022.

« Après sa 3eme dose de vaccin contre le covid, il a fait 12 AVC et un 13eme fatal » : révélations CHOCS de Nathalie Marquay sur la mort de Jean-Pierre Pernaut et son lien avec le vaccin contre le Covid !

Jusqu’à aujourd’hui, l’ancienne Miss France se demande toujours si le vaccin contre la Covid-19 n’est pas finalement responsable de la mort de Jean-Pierre Pernaut.

publicité

« Après sa 3eme dose de vaccin contre le covid, confie-t-elle, il a fait 12 AVC et un 13eme fatal. Après, c’est toujours délicat de donner un avis là-dessus puisque ce vaccin a aussi sauvé des vies », reconnaît-elle.

« Il a fait de la radiothérapie, ça bouscule le sang. Donc ajouter un vaccin en plus…Pour moi, ce n’est pas anodin, révèle-t-elle. J’ai ma petite idée là-dessus ».

publicité

« 8 jours après, il m’a fait des AVC. Il en a fait douze, et le treizième fatal. Il a fait thrombose sur thrombose.  Il n’a pas été hospitalisé pour son cancer. Il était en rémission et n’avait plus de traces de cancer dans ses poumons« , a tenu à bien souligner la maman de Lou et Tom Pernaut.

« Durant l’hospitalisation, rappelle-t-elle, les chirurgiens ont détecté un problème de coagulation dont ils ont eu bien du mal à trouver la cause ». Ce qui lui fait douter de l’efficacité de ce vaccin contre le Covid.

publicité

« Ils ont donc fait tous les examens et ils ont trouvé qu’une valve du cœur était complètement abimée. Cette valve était abimée par une thrombose », poursuivait Nathalie Marquay.

« On me dit qu’avec le temps ça passe. Mais plus le temps passe, et franchement, non. Il me manque« !

A plus de 7 mois de sa disparition, la veuve ne s’est toujours pas fait à l’idée de vivre sans le père de ses enfants.

« On me dit qu’avec le temps ça passe. Mais plus le temps passe, et franchement, non. Il me manque« , confessait-elle dans 50m’ Inside.

« Je sais qu’il est auprès de moi, mais c’est de ne pas l’avoir dans mes bras, de ne pas pouvoir l’embrasser, de lui dire ce que j’ai fait dans la journée, de rire ensemble, de préparer ses petits plats préférés… Il est irremplaçable », concluait-elle, les larmes aux yeux.

 

publicité