in

Jean-Luc Reichmann amaigri par la maladie, la preuve en images sur TF1

Jean-Luc Reichmann amaigri par la maladie la preuve en images sur TF1
© TF1

Jean-Luc Reichmann amaigri par la maladie, la preuve en images sur TF1. L’animateur vedette des 12 Coups de midi se confie.

 En plus d’être un célèbre animateur, le compagnon de Nathalie Lecoultre est également connu pour ses talents d’acteur. Il tient le rôle principal dans la fameuse fiction policière de TF1, « Léo Matteï, Brigades des mineurs ». Ce lundi 27 décembre, c’est dans une autre production que le papa de six enfants va jouer. Un détail de son physique avait interpellé nombreux de ses fans ce soir-là. Jean-Luc Reichmann amaigri par la maladie, la preuve en images sur TF1.

« Après l’épreuve que je venais de traverser, je suis arrivé avec des émotions à fleur de peau » !

Il joue effectivement dans un épisode inédit de Joséphine ange gardien. Il s’agit pour Jean-Luc Reichmann d’un retour dans la série étant donné qu’il avait déjà donné la réplique à Mimie Mathy dans la même fiction, de nombreuses années plus tôt.

C’est un Jean-Luc Reichmann aminci à qui les téléspectateurs ont eu droit sur TF1. L’animateur de 61 ans en révèle la triste raison.

Il y incarne Gabriel, un entraîneur de patinage qui tente de venir en aide à un adolescent traversant quelques difficultés. Un tournage compliqué pour Jean-Luc Reichmann. La raison ? Il avait été touché par la Covid-19.

« La production et les comédiens ont été fantastiques, car ils ont accepté de le décaler de trois semaines. Après l’épreuve que je venais de traverser, je suis arrivé avec beaucoup d’humilité et des émotions à fleur de peau », confiait-il auprès de Télé-Loisirs.

« Quand nous avons tourné, j’avais perdu 7 kg à cause de la maladie. Du coup, je flotte un peu dans les sweats à capuche et les blousons que je porte.« 

« Quand nous avons tourné, j’avais perdu 7 kg à cause de la maladie. Du coup, je flotte un peu dans les sweats à capuche et les blousons que je porte.« , expliquait-il.

C’est en avril 2021 qu’il avait chopé le virus après avoir été certainement contaminé par un de ses enfants.

Il a dû vivre « un petit enfer de 15 jours ». « Quand vous rentrez dans le tunnel, vous ne savez pas comment vous allez sortir », assurait-il à l’époque.

« Je crois qu’il est urgent pour les personnes qui ne sont pas encore vaccinées – je ne suis pas dans la tranche d’âge [à l’époque la vaccination n’était pas ouverte à tous, ndlr] –, que tout le monde le soit. Je ne souhaite à personne ce que j’ai vécu« , tentait-il de sensibiliser.