in

« Je reçois plus de propositions »: Loup-Denis Elion très sollicité depuis Scènes de ménages !

Je reçois plus de propositions : Loup-Denis Elion très sollicité depuis Scènes de ménages !
© Voici

L’acteur a fait une percée spectaculaire dans sa carrière depuis qu’il a osé quitter Audrey Lamy pour rejoindre Vincent Desagnat dans Yes We Can. Il s’agit en effet du téléfilm réalisé par Olivier Abbou, diffusé pour la toute première fois sur Arte en 2011. « Je reçois plus de propositions »: Loup-Denis Elion très sollicité depuis Scènes de ménages.

Interrogé par nos confrères du Public, le comédien était revenu sur les temps forts des tournages de Yes We Can. Tout au long de son entrevue, il n’a pas manqué surprendre ses fans. « Je reçois plus de propositions »: Loup-Denis Elion très sollicité depuis Scènes de ménages.

« Je me suis dit que le défi serait de convaincre avec cette histoire« .

En plongeant son nez pour la toute première fois dans le scénario de Yes We Can, « ça a été une vraie surprise« , confessait Loup-Denis Elion.

« Il s’agit quand même de deux pauvres mecs qui veulent capturer la grand-mère de Barack Obama, poursuivait-il. Moi qui n’aime pas trop les choses balisées, j’étais servi, se réjouissait-il encore.

Dès la fin de cette première lecture, « je me suis dit que le défi serait de convaincre avec cette histoire« . Un pari réussi. La preuve? Le tohu-bohu autour de ce biopic…à chacune de ses diffusions et rediffusions.

Une réussite qu’il doit beaucoup à son passage dans Scènes de ménages. Interrogé par la rédaction du magazine à ce sujet, la réponse de Loup-Denis Elion ne laisse place au doute.

« Ce qui est sûr, c’est que je reçois plus de propositions qu’avant Scènes de ménages, déclarait l’acteur sans autre forme de procès. C’est une excellente carte de visite », assurait-il. Une bonne publicité pour la saga culte de la Six.

« On s’amuse tant qu’on n’a pas envie de quitter notre cocon ».

Ce n’est pas tout. « Nos producteurs« , poursuivait-il, savent très bien que le métier de comédien ne peut se résumer à un seul rôle. Ils « font, en effet, des efforts pour qu’on puisse jouer ailleurs.

À juste titre, « on s’est posé la question avec Audrey Lamy, mais on s’amuse tant qu’on n’a pas envie de quitter notre cocon« , avouait-il.

« C’est un plaisir de tourner dans cette série parce que l’éventail de jeu est large, a-t-il poursuivi, avant d’ajouter: « on a créé une famille et qu’on est fier de ce qu’on fait. Le jour où ça s’arrêtera, je vais flipper« .