in

« Je ne savais pas que mon mari avait vendu », la descente aux enfers de Dominique Tapie depuis la mort de Bernard Tapie

Je ne savais pas que mon mari avait vendu la descente aux enfers de Dominique Tapie depuis la mort de Bernard Tapie
© Pierrot Patrice/Avenir Pictures/ABACA

Elle est « seule et ruinée » ! La descente aux enfers de Dominique Tapie depuis la mort de Bernard Tapie. Ce coup qu’il lui a fait dans son dos !

« Seule et ruinée », la veuve de Tapie croulerait sous les dettes. Son mari ne lui aurait pas prévenu de certaines choses. « Je ne savais pas que mon mari avait vendu », la descente aux enfers de Dominique Tapie depuis la mort de Bernard Tapie.

Elle n’aurait « même plus de quoi payer l’abonnement du téléphone » !

La  situation est très délicate pour la mère de famille. Rappelons que le célèbre homme d’affaires a rendu l’âme à l’âge de 78 ans, le 3 octobre 2021, après des années de lutte contre un double cancer de l’estomac et de l’œsophage.

A plus de quatre mois de sa mort, l’heure n’est plus au deuil mais plutôt à l’inquiétude pour ses héritiers à qui l’ancien propriétaire de l’OM a laissé derrière lui une dette imposante.

Alors que les héritiers se doivent de donner leur décision d’accepter ou non la succession, Dominique Tapie se trouve dans une situation plus que compliquée.

Et parce que même en cas de refus, la veuve est condamnée à rembourser la dette laissée par son regretté mari. La somme en question s’élèverait à plus de 300 millions d’euros comme révélé par le magazine Paris Match, et ce rien que pour le CDR (Consortium de réalisation).

Comme révélé par Hervé Temime, l’avocat du défunt auprès de nos confrères de Paris Match, Bernard Tapie s’est donné tous les moyens pour mettre son épouse à l’abri. Mais malencontreusement, il faut croire qu’il a échoué.

Selon l’hebdo, celle qui serait « seule et ruinée«  aurait été obligée de se séparer de beaucoup de ses biens et n’aurait « même plus de quoi payer l’abonnement du téléphone« . Sans compter que sa boîte aux lettres déborderait de lettres d’huissiers.

Dominique Tapie : ce qu’aurait fait Bernard Tapie sans la prévenir !

« Dominique est une vaillante, elle tente d’être philosophe, dit qu’il faut tout recommencer à zéro mais c’est un cauchemar. Tout est parti en fumée », regrette sa meilleure amie.

Dominique Tapie serait contrainte de déménager d’ici la fin de ce mois de février. L’hôtel de Cavoye rue des Saint-Pères, où habitait le clan durant ces derniers mois, a été vendu par Bernard Tapie.

Une transaction réalisée en douce sans que sa veuve en était informée. « Je ne savais pas que mon mari avait vendu », aurait-elle confessé lorsque François Pinault, l’acquéreur, a débarqué chez elle.