« J’ai fait un chèque et je l’ai eue » : cette mirobolante somme dépensée par Benjamin Castaldi pour avoir l’Aston Martin de James Bond !

Jai fait un chèque et je lai eue : cette mirobolante somme dépensée par Benjamin Castaldi pour avoir lAston Martin de James Bond !
© C8

Le célèbre joker de Cyril Hanouna se retrouvait, une fois de plus, au centre du débat sur TPMP. La discussion tournait, comme d’habitude, sur ses années de gloire où il achetait des biens hors de prix au gré de ses envies. « J’ai fait un chèque et je l’ai eue » : cette mirobolante somme dépensée par Benjamin Castaldi pour avoir l’Aston Martin de James Bond.

De retour sur C8 ce lundi 26 septembre 2022, pour participer au nouveau débat animé par Baba dans TPMP, le chroniqueur était revenu sur cette folie financière de sa jeunesse. En sortant du cinéma où il a été bluffé par le charme du véhicule conduit par le héros du Casino Royale, l’animateur était prêt à débourser l’argent qu’on lui demanderait… » J’ai fait un chèque et je l’ai eue »: cette mirobolante somme dépensée par Benjamin Castaldi pour avoir l’Aston Martin de James Bond.

« Ils m’ont vraiment laissé descendre très, très bas… »

C’est un fait. Benjamin Castaldi est un flambeur. Durant les années de son passage sur TF1, celui qui est devenu plus tard chroniqueur de Touche pas à mon poste a gagné énormément d’argent.

Parallèlement, il en a également dépensé. Et cela dépasserait fort bien le seuil de ses gains mensuels. Une attitude non réfléchie qui l’a conduit à de très lourdes dettes.

« Il y a une époque où les banquiers vous laissaient descendre, descendre, descendre…, regrettait-il aujourd’hui. Mais c’est trop tard. Et moi, ils m’ont vraiment laissé descendre très, très bas, poursuivait-il aussitôt. Ça a participé à ma chute, jusqu’à 2,8 millions de découverts », précisait-il.

Et la conséquence a été désastreuse. « Un jour, rappelait-il, ils m’ont dit : ”Maintenant, il faut rembourser, et on va vous prendre votre appartement”. » C’était la ruine pour Benjamin Castaldi. « Je n’ai pas de maison, je loue mon appartement, j’ai plus de bagnoles« … Et il en a eu, reconnaissons-le, de très belles.

« J’avais acheté cette voiture assez chère… »

Pour revenir à ce lundi 26 septembre, Benjamin Castaldi s’était encore livré à la confidence. « (…) Je sors donc du cinéma. Puis je me rends sur l’avenue Montaigne pour acheter la voiture. Je vais voir le monsieur, je lui dis : ”Je voudrais l’Aston Martin de James Bond, vous l’avez ?” Et la réponse du responsable était : “Oui, monsieur Castaldi.”

Instinctivement, « j’ai fait un chèque. J’ai eu huit mois après » la voiture conduite par Daniel Craig. « J’avais acheté cette voiture assez chère. 380 000 euros pour être précis. »