Interdiction des piscines hors-sol : cette lourde amende qui vous attend en cas de non-respect de cette règle

Interdiction des piscines hors-sol : cette lourde amende qui vous attend en cas de non-respect de cette règle
Interdiction des piscines hors-sol : cette lourde amende qui vous attend en cas de non-respect de cette règle !-© Shutterstock

Interdiction des piscines hors-sol : découvrez cette lourde amende qui vous attend en cas de non-respect de cette règle. Les détails.

« Ce n’est pas une décision du gouvernement » !

Dans le but de préserver la ressource en eau dans les Pyrénées-Orientales, durement touchée par une sécheresse sans précédent, Christophe Béchu, a pris la décision d’interdire la vente de piscines hors-sol dans ce département frontalier avec l’Espagne.

Comme expliqué par le ministre de la Transition écologique, cette décision consiste à « éviter d’avoir des gens qui achètent des piscines et qui ensuite auraient la tentation de les remplir alors même qu’on interdit ce remplissage ».

En effet, comme rapporté par nos confrères de tf1info, les ventes de piscines hors-sol connaissent une forte hausse habituellement à l’approche de la saison estivale, en raison de leur coût nettement inférieur à celui des piscines enterrées.

Pour vous donner une idée, le prix moyen d’une piscine hors-sol est d’environ 600€, tandis qu’une piscine enterrée peut atteindre près de 30 000€.

« Ce n’est pas une décision du gouvernement, c’est la réalité de la nature et de la situation dans laquelle nous sommes, il faut s’habituer à l’idée que le réchauffement climatique, c’est maintenant », ajoute-t-il.

Depuis février 2023, rappelons-qu’un arrêté préfectoral impose des restrictions aux habitants, les empêchant d’arroser les pelouses, de laver leurs véhicules en dehors des stations de lavage, ainsi que de remplir les piscines privées.

Selon Philippe Doutremepuich, président de la Commission locale de l’eau (CLE) du fleuve Hérault en Occitanie, « c’est probablement l’utilisation non essentielle de l’eau qui leur est reprochée, une utilisation non vitale ».

« Mais ce n’est pas quelques dizaines de m3 dans chaque village qui vont changer la donne« , estime-t-il auprès de 20 Minutes.

Mais comme l’a nuancé Nicolas Roche, spécialiste des problématiques de l’eau, dans une interview accordée à Yahoo Actualités, « Ce n’est pas cette seule décision qui va tout régler, mais elle peut y contribuer ».

Interdiction des piscines hors-sol : cette lourde amende qui vous attend en cas de non-respect de cette règle

Outre la surveillance des propriétaires de piscine, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) ainsi que les Directions départementales des Territoires (DDT) sont désormais chargés de surveiller les espaces commerciaux pour empêcher la vente de ces équipements jusqu’au 13 juin prochain.

En cas de non-respect, des mesures coercitives peuvent être prises, allant d’une mise en demeure à une amende forfaitaire de 1500€. En cas de récidive, des amendes supplémentaires pouvant dépasser 3 000€ peuvent être infligées.