in

Inflation : la flambée du prix des papiers toilette choque les consommateurs !

inflation-la-flambee-du-prix-des-papiers-toilette-choque-les-consommateurs

L’inflation n’épargne aucun produit sur le territoire français depuis de nombreux mois. D’ailleurs, la flambée du prix des papiers toilette choque les consommateurs dernièrement.

Une explication à la flambée de prix des papiers toilette

L’inflation sévit en France depuis de nombreuses semaines. Et avec cette forte hausse de prix, aucun produit n’y a échappé. Même pas les produits de première nécessité. En effet, la flambée du prix des papiers toilette choque les consommateurs. Certains ont même témoigné de leur étonnement à Franceinfo qui a visité certains supermarchés. Un client a alors déclaré : « Avant le paquet de 32 rouleaux, c’était 8 ou 9 euros. Maintenant, c’est monté à 14 euros. Et puis, il y a moins de rouleaux aussi dedans. Mais bon, on va l’acheter quand même, on en a besoin. »

Toutefois, il existe une explication simple quant à la raison de cette hausse de prix. Il faut savoir qu’on a déjà vécu de nombreuses périodes de confinements auparavant. Cela a eu une incidence sur l’obtention de la matière première utile à la fabrication des cubes de papier recyclé.

D’ailleurs, Emmanuel Coulon a fait des déclarations à ce sujet. Il a alors dit : « Lors des premiers confinements, les bureaux ont été fermés. Peu de bureaux, cela veut dire peu de corbeilles de papier. Les centres de tri également ont été fermés pendant un certain temps, mécaniquement les prix ont augmenté. »

Production de papier : ils doivent s’adapter face à l’inflation

On note qu’Emmanuel Coulon officie en tant que directeur de l’usine Papeco. Il s’agit d’un fabricant de papier depuis près de 100 ans. Et le directeur affirme que la hausse du coût de production les a induits à cette augmentation de prix. D’ailleurs, il a aussi affirmé que la hausse de prix du gaz a également joué un très grand rôle.

En effet, cela a porté préjudice à son entreprise. Il faut savoir que le prix du gaz a augmenté de 7 fois son prix initial. Emmanuel Coulon a alors déclaré : « Le principe de la machine à papier, c’est qu’on amène une pâte à papier qui contient essentiellement de l’eau. La dernière étape, c’est le séchage et donc c’est ça qui va consommer du gaz. »

D’ailleurs, leur procédé de production a aussi connu une évolution suite à ces événements. Un machiniste de la société Papeco en a fait la déclaration auprès de Franceinfo. Le machiniste a alors avoué qu’ils ont adapté leur manière de faire pour consommer moins de gaz. Il a alors déclaré : « On coupe certains moteurs, que l’on ne coupait pas forcément avant, pour réduire le temps de vapeur en général, puisque la vapeur, on fait du papier avec. On fait des efforts comme chez nous. »