in

Inflation : ces produits alimentaires à ne plus acheter si vous voulez économiser tous les mois

Inflation : ces produits alimentaires à ne plus acheter si vous voulez économiser tous les mois
Inflation : ces produits alimentaires à ne plus acheter si vous voulez économiser tous les mois !- © iStock/ Getty images

Avec la fin des négociations industriels-distributeurs, les prix risquent d’encore augmenter au printemps prochain. Avec un pouvoir d’achat déjà mis à mal par une inflation, qui ne devrait refluer que d’ici juin, les Français devraient davantage se serrer la ceinture.

Pour survivre au « tsunami d »inflation » qui arrive dès ce début mars, découvrez ces produits alimentaires qu’il vaudrait mieux ne plus acheter. L’objectif ici est de trouver l’équilibre entre ce dont on a besoin et ce qu’on peut se permettre d’acheter.

Astuces ingénieuses pour économiser de l’argent sur vos courses

Plutôt que d’achetez tout en grandes surfaces, privilégier les produits locaux et de saison.

« Les agriculteurs du coin vendent souvent moins chers les fruits et les légumes qu’un supermarché », conseille un article de Télégramme.

« Pas d’intermédiaire, des marges beaucoup plus réduites… Manger de saison et maison permet de ne pas faire flamber la facture ».

Pour économiser, éviter le gaspillage alimentaire. Pensez à acheter moins, mais sans se priver. Pensez à transformer vos croissants de la veille plutôt que de les jeter. Découvrez ce que vous pouvez faire avec des fanes de carottes. Congelez les aliments pour ne pas qu’ils se gâtent.

Les produits transformés / préparés coûtant souvent plus cher que les faits maison, prenez plutôt le temps de cuisiner, pour plus d’économies.

Inflation : ces produits alimentaires à ne plus acheter en supermarché.

Voyons maintenant ce dont vous devez arrêter d’acheter au supermarché. La vinaigrette par exemple. Son alternative maison est beaucoup plus savoureuse et revient moins chère que le produit industriel.

Arrêtez d’acheter de la salade en sachet au kilo. Elle coûte 6 fois plus cher qu’une salade fraîche. Les laver ne vous coûtera pas grand chose comparé aux économies que vous vous faites.

Les carottes râpées déjà prêtes sont certes, très pratiques mais sachez qu’en termes de prix, elles sont « vendues entre 2 et 5€ déjà râpées et assaisonnées contre 1 à 2€ le kilo de carottes en rayon légumes », peut-on lire dans les colonnes du site marmiton.org. Il est donc plus rentable de les faire soi-même.

Les prix de la viande surgelée ont grimpé de 29 %. Et si vous réduisez votre consommation de viande plutôt que d’en consommer de moins bonne qualité ? Si vous êtes un gros mangeur de viandes, certaines d’entre elles sont moins touchées par l’inflation que d’autres.

Favoriser la viande blanche à la rouge pour faire des économies.

Râper votre fromage vous-même plutôt que d’acheter du parmesan en copeaux. Le prix d’une barquette coûte 12 % plus cher qu’un morceau de parmesan entier. De plus, le parmesan entier se conserve plus longtemps.

Arrêtez d’acheter des plats industriels. Si vous faites bien le calcul, « une soupe de légume fait maison revient deux fois moins cher que celui vendu en brique en supermarché.