in

Inflation : ce produit a augmenté de + 65% en 2022 !

Inflation : ce produit a augmenté de + 65% en 2022 !
Inflation : ce produit a augmenté de + 65% en 2022 ! - © Getty images

La flambée des prix dans l’alimentaire a atteint les 12 % en un an d’après les derniers rapports de l’Insee. Comme alarmé par de nombreux professionnels, cette hausse de prix n’est pas prêt de s’arrêter…

« Même si on arrive à se battre avec les grands groupes industriels, il y aura de l’inflation pour 2023 comme on n’en a pas vu depuis 40 ans en France », prévenait Michel-Édouard Leclerc, le président des magasins éponymes sur l’antenne de CNews, le 20 décembre dernier. L’inflation affecte énormément les produits alimentaires : saviez-vous que ce produit a augmenté de + 65% en 2022 ?

Une hausse de prix de l’alimentaire sans pareille !

Depuis plusieurs mois déjà, les consommateurs constatent chaque jour cette hausse de prix à la caisse des supermarchés. Sur les 1000 produits concernés par l’étude menée par l’institut A3 Distrib et le journaliste Olivier Dauvers, 992 sont affectés par l’inflation.

Entre 10 à 15% d’augmentation pour la grande partie des produits observés. Plus de 20 % ont augmenté entre 15 et 20 % sur l’ensemble de l’année 2022. 86 produits ont subi une hausse de 20 à 30 % et 21 produits s’envolent avec des augmentations supérieures à 30 %.

Inflation : découvrez ce produit qui a augmenté de + 65% en 2022 !

Le fromage Leerdammer L’original 200 g a connu une hausse de 45 % contre 44% pour la Végétaline 1 kg.

Le Blanc de poulet doré au four Fleury Michon a subi 42 % d’augmentation contre 41% pour le steak haché pur bœuf Charal.

Plus surprenant encore, un produit en particulier, détient la palme d’or de l’augmentation sur l’année 2022. Il s’agit de l’huile de tournesol Lesieur qui a connu une envolée de plus de 65 % par rapport à son prix initial.

Les produits frais dans leur ensemble ont connu une augmentation qui a dépassé les 17 % ces derniers mois. Seuls les prix du poisson frais ont  progressé de façon moins brutale.

Comme indiqué par Lydia Rabine, analyste pour Kantar, auprès de l’AFP, plusieurs ménages ont aujourd’hui remplacé la viande par des œufs ou des féculents pour faire moins cher.