in

Incident en direct sur France 2 : Julian Bugier s’effondre en plein JT !

Incident en direct sur France 2 : Julian Bugier seffondre en plein JT !
Incident en direct sur France 2 : Julian Bugier s'effondre en plein JT !-© FTV

Un couac est venu perturber Julian Bugier…

Un incident en direct a secoué France 2 lors de la diffusion de son journal télévisé de ce jeudi 20 avril 2023, Julian Bugier s’effondre en plein JT. Il Est Encore Temps vous raconte tout.

Incident en direct sur France 2 : Julian Bugier s’effondre en plein JT !

Le JT de 13H de France 2 du jeudi 20 avril 2023 a commencé sur les chapeaux de roues avec Julian Bugier qui a présenté un reportage sur la polémique autour de la fin du retrait de point pour les petits excès de vitesse.

En outre, l’édition a présenté un sujet poignant sur Cédric Jubillar avec le témoignage de sa mère, ainsi qu’un reportage sur les Calanques à Marseille et le village le plus connecté de France, Bras-sur-Meuse.

En présentant le JT de 13H, ce jeudi dernier, l’époux de la journaliste Claire Fournier a été perturbé par un problème de son lors de l’intervention de Valérie Heurtel dans la rubrique « Une idée pour la France ».

Cet incident technique a conduit à l’absence du replay de l’édition sur toutes les plateformes.

L’audience du journal de Julian Bugier est également en forte baisse, avec seulement 2,22 millions de téléspectateurs, soit 19,9% de part de marché.

En comparaison, le JT de 13H de TF1 présenté par Marie-Sophie Lacarrau a rassemblé 4,49 millions de Français, soit 40,4% de l’ensemble du public.

Cette grosse bourde survenue le même jour !

Le même jour, une « grosse boulette » a été commise durant la diffusion d’un reportage sur la morille.

Mais les téléspectateurs ont eu la surprise de voir à l’écran un champignon totalement différent, « pouvant même être mortel : la gyromitre, interdite à la vente en France depuis 1991″.

Suite à cette erreur, le compte Twitter officiel de France 2 a publié un rectificatif le vendredi 21 avril concernant ce reportage en question.

La chaîne publique a présenté ses excuses et a vivement recommandé aux téléspectateurs « de ne pas consommer ce champignon, cru ou cuit ».