Impôts : voici comment jouir de la réduction pour abonnement à la presse 

Impôts : voici comment jouir de la réduction pour abonnement à la presse 
© Capital

Impôts : voici comment jouir de la réduction pour abonnement à la presse. La rédaction d’Il est encore temps vous fait le point.

Pas mal de contribuables cherchent aujourd’hui à réduire la facture, notamment parce que depuis le 7 avril 2022, il est possible de renseigner l’administration fiscale sur la réalité de ses émoluments en 2021, dans le cadre de la récolte de l’impôt dû pour l’année 2022. Impôts : voici comment jouir de la réduction pour abonnement à la presse.

Abonnement à la presse : « un crédit d’impôt de 30% pour tout abonnement souscrit entre la période du 9 mai 2021 au 31 décembre 2022″ !

Depuis le lancement de la déclaration des revenus, tout contribuable s’enquiert des meilleures façons d’alléger (dans le cadre de la légalité, bien sûr) l’assiette fiscale. La perspective de payer est rarement plaisante, vous êtes certainement d’accord avec nous !

Plusieurs dispositifs existent en effet pour y parvenir dont comme nous le rappelle d’ailleurs Ouest-France, l’abonnement à la presse.

Si ce dispositif ne nous est pas nouveau, il a fait l’objet de quelques évolutions en 2022. Il permet désormais de profiter « d’un crédit d’impôt de 30% pour tout abonnement souscrit entre la période du 9 mai 2021 au 31 décembre 2022

Sous quelles conditions peut-on bénéficier de cette réduction d’impôts ?

Sous réserve que cet abonnement dure a minima 12 mois. Le principe s’applique également bien à un abonnement papier qu’à la version numérique, tel que précisé sur le site du journal. Seuls les nouveaux abonnements en sont concernés. Les renouvellements ne sont pas inclus.

Comment faire si on veut profiter de la baisse d’impôts avec un abonnement à la presse ? « Le crédit d’impôt n’est soumis à aucune condition de ressources », durant cette année.

Il faut savoir qu’il le sera toutefois l’année prochaine et, ceci étant dit, il faut en faire la demande pour pouvoir en bénéficier. Cela sous-entend qu’il faut donner à l’administration un reçu fiscal, « communiqué par le titre de presse auprès duquel a été souscrit l’abonnement », est-il expliqué.