in

Impôts sur l’immobilier : la DGFiP refuse tout nouveau report de la déclaration des biens

Impôts sur limmobilier : la DGFiP refuse tout nouveau report de la déclaration des biens
Impôts sur l'immobilier : la DGFiP refuse tout nouveau report de la déclaration des biens !-© iStock

Concernant les impôts sur l’immobilier, la DGFiP refuse tout nouveau report de la déclaration des biens. On vous explique pourquoi.

Impôts sur l’immobilier : la DGFiP refuse tout nouveau report de la déclaration des biens

« Non il n’y aura pas de nouveau report », répond la DGFiP. « Il est important que les usagers terminent de valider leur déclaration d’occupation au 31 juillet afin d’assurer une bonne taxation sur les résidences secondaires et logements vacants à l’automne. »

« La campagne suit son cours et les chiffres évoluent de jour en jour, nous n’en faisons pas état », Peut-on lire.

Après avoir accordé un délai d’un mois, repoussant l’échéance du 30 juin au 31 juillet 2023, la DGFiP est catégorique : « Non il n’y aura pas de nouveau report » !

« A ce jour, et malgré le délai d’un mois supplémentaires pour déposer accordé aux contribuables, alerte Solidaires Finances publiques – premier syndicat de la DGFiP, la situation est loin d’être revenue à la normale ».

« L’accueil physique, les mails et le téléphone restent largement supérieurs à la normale et tous les contribuables n’ont pas déclaré. Les services concernés sont encore en souffrance pour absorber ce supplément de travaux qui entraîne un retard dans le traitement des autres tâches. », est-il précisé.

Pour rappel, « au plan national, ce sont 34 millions de propriétaires qui sont concernés par cette nouvelle déclaration pour 73 millions de locaux ».

« 68% des propriétaires ont accompli leur obligation déclarative. »

Effectivement, comme rapporté dans les colonnes du média MoneyVox, « Au niveau national, au 26 juillet 2023, 68% des propriétaires ont accompli leur obligation déclarative. Le taux des locaux déclarés par rapport au nombre de locaux attendus atteint 62,4% », détaille une source proche du dossier auprès du média spécialisé sur l’argent.

Néanmoins, il faut savoir que « ces taux ne prennent pas en comptes les fichiers déposés par les grands comptes ». La déclaration se fait sur impots.gouv.fr, depuis la rubrique « Biens immobiliers ».

Sinon, il reste possible de joindre les services du fisc au 0 809 401 401 (service gratuit + prix d’un appel), du lundi au vendredi de 8h30 à 19h.