in

Impôts sur le revenu : quelles sont les charges déductibles pour 2023 ?

Impôts sur le revenu : quelles sont les charges déductibles pour 2023 ?
Impôts sur le revenu : quelles sont les charges déductibles pour 2023 ?- © Adobestock

Une déduction fiscale est rappelons-le, LA somme retirée de votre revenu imposable. Comment ça marche ?

Concernant vos impôts pour l’année 2023, quelles sont les charges déductibles de l’ensemble de votre revenu ? L’équipe rédactionnelle d’Il Est Encore Temps vous fait le point sur la question.

Ce rendez-vous qui vous attend ce mois d’avril prochain !

C’est ce mois d’avril prochain que les contribuables devront s’acquitter de leurs impôts pour l’année fiscale 2022.

Comme chaque année, vous avez la possibilité de revoir le montant à la baisse en procédant à la déduction de certains frais de vos revenus.

Comme expliqué sur le site du service-public.fr, la déduction peut être effectuée sur l’un des revenus suivants :

On entend par revenus catégoriels, vos revenus (salaires, revenus fonciers et mobiliers, bénéfices agricoles, etc.) diminués des charges (pensions alimentaires, frais d’accueil des personnes âgées, etc.) et abattements fiscaux (personne âgée de plus de 65 ans, personne invalide, etc.), peut-on lire sur le site du service public.

Impôts sur le revenu : quelles sont les charges déductibles pour 2023 ?

Vous réduirez ainsi la note à payer au fisc en 2023 si vous venez financièrement en aide à vos ascendants ou descendants dans le besoin, en leur versant une pension alimentaire.

Celle versée à un parent ou à votre ex-conjoint pour l’entretien de vos enfants mineurs non comptés à charge sera intégralement déductible de vos revenus imposables de 2022.

En revanche, explique l’UFC Que-Choisir, la déduction de celle versée à un enfant majeur non rattaché à votre ménage sera plafonnée à 6 368 € (pour les frais de nourriture, de santé, de scolarité, de prise en charge du loyer, etc.).

Soulignons que seules les dépenses réellement engagées et justifiées peuvent être déduites.

Les contribuables qui hébergent des parents âgés sans ressources peuvent aussi déduire 3 786 € de leur revenu global, correspondant à l’évaluation forfaitaire de la valeur du logement et de la nourriture.

Par ailleurs, si vous hébergez sous votre toit une personne de plus de 75 ans aux ressources modestes, autre qu’un ascendant, vous pourrez aussi déduire les frais d’accueil (soit les frais attribués au logement et à la nourriture) supportés pour son compte.

Mais à une condition : que les revenus nets imposables de cet ascendant ne dépassent pas le plafond de ressources fixé pour l’octroi de l’Aspa (l’Allocation de solidarité aux personnes âgées).

Le fisc applique par défaut, « une déduction forfaitaire de 10 % sur vos salaires et de 30 % sur vos revenus fonciers ».

Si vos frais professionnels ou vos charges foncières de 2022 dépassent ces forfaits, optez plutôt pour la déduction de leur montant réel.

Cela réduira ainsi votre base imposable dans des proportions plus importantes. Vous payerez par conséquent, moins d’impôts.

Pour vos revenus fonciers, cette option s’appliquera néanmoins pendant au minimum 3 ans. Vous n’aurez intérêt à l’exercer uniquement si vos charges foncières de 2022, et celles de 2023 et 2024, dépassent 30 % de vos loyers.