in

Impôts locaux : récapitulatif de ce qui va changer pour vous en 2022

Impôts locaux : récapitulatif de ce qui va changer pour vous en 2022
© Seloger construire

Impôts locaux : découvrez le récapitulatif de ce qui va changer pour vous en 2022. On vous explique tout dans les détails près.

Adopté par l’Assemblée nationale depuis le 15 décembre dernier, le projet de loi de finances 2022 envisage pas mal de changements concernant les impôts locaux des Français. Taxe foncière, taxe d’habitation, crédit d’impôtImpôts locaux : récapitulatif de ce qui va changer pour vous en 2022.

1 – La revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu

Comme chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu sera revalorisé de 1,4%. Cette mesure s’appliquera au barème relatif à l’imposition des revenus 2021.

« Vous ne serez imposé pour la première tranche à 11 % qu’à partir de 10 225 euros, au lieu de 10 084 auparavant. On passera également de 25 710 à 26 070 euros pour la seconde tranche à 30%, et ainsi de suite », peut-on lire dans les colonnes du Midi-Libre.

2 – Un crédit d’impôt en temps réel pour l’emploi à domicile

Tous particuliers ayant un salarié à domicile (ménage, cours à domicile, etc.) et qui le déclarent sur la plateforme Cesu + pourront profiter mensuellement du crédit d’impôt service à la personne, dès ce 1er janvier 2022.

Les foyers passant par une entreprise prestataire ou mandataire devront patienter jusqu’en avril 2022 pour voir leur facture diviser par deux.

Il faudra attendre jusqu’en 2023 pour les personnes âgées ou handicapées qui touchent l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH)... Voire 2024 pour ceux qui rémunèrent leurs nounous ou assistante maternelle pour la garde de leurs enfants par l’intermédiaire de Pajemploi. 

3 – La taxe d’habitation réduite pour les 20% les plus aisés

20% des foyers les plus aisés bénéficieront d’un dégrèvement de 65%. Mais rien d’étonnant sachant qu’il s’agit de l’avant-dernière étape d’une suppression totale de la taxe d’habitation, amorcée dès le début du mandat du président Emmanuel Macron et qui devrait aboutir en 2023.

4 – La taxe foncière va augmenter considérablement

La revalorisation des bases locatives cadastrales va engendrer une nouvelle augmentation de la taxe foncière en 2022. Selon Planete.fr, on parle-là d’une augmentation d’au moins 3,4% par rapport à 2021.

5 – La dématérialisation des déclarations foncières

Les détenteurs d’un patrimoine immobilier pourront enfin ce 2022, dématérialiser les déclarations foncières liées au dépôt d’une autorisation d’urbanisme.

A compter de 2023, cette possibilité sera une obligation : les propriétaires bailleurs sont contraints de déclarer le montant des loyers perçus dans l’outil numérique « gérer mes biens immobiliers », disponible depuis août 2021 dans leur espace personnel sur impots.gouv.fr.