in

Impôts 2023 : voici ce qui change avec le nouveau barème des frais de carburant !

Impôts 2023 : voici ce qui change avec le nouveau barème des frais de carburant !
Impôts 2023 : voici ce qui change avec le nouveau barème des frais de carburant !- © SIPA

Avec la hausse des prix des carburants observée depuis l’an dernier, le barème pour vos frais de carburant évolue cette année. Il a été rehaussé pour la déclaration 2023. Ce dernier ne concerne assurément que les véhicules à usage mixte, à savoir personnel et professionnel. Les véhicules utilitaires ne sont de ce fait, pas éligibles à ces barèmes.

Concernant vos impôts 2023, voici ce qui change avec l’entrée en vigueur du nouveau barème pour les frais de carburant !

Voici les différentes possibilités qui s’ouvrent aux salariés

Ce mi-avril va s’ouvrir la traditionnelle période de déclaration de revenus. Si vous êtes salarié d’une entreprise, le fisc applique automatiquement une déduction forfaitaire de 10% au montant de votre salaire déclaré afin de couvrir vos frais professionnels de l’année écoulée.

Cette déduction “couvre d’emblée les dépenses professionnelles courantes liées à l’emploi ou à la fonction (frais de déplacement, restauration, etc.)”, explique la Direction générale des finances publiques.

Néanmoins, si vous estimez que vos frais engagés s’avèrent plus importants que ces 10 %, vous pouvez alors déduire vos frais professionnels pour leur montant réel.

Vous avez le choix entre « utiliser le barème des frais de carburant pour le calcul de vos dépenses réelles ou opter pour le barème kilométrique« .

Impôts 2023 : voici ce qui change avec le nouveau barème des frais de carburant

Si on compare au barème de l’année passée, les montants sont largement revalorisés. « 30 % pour les véhicules roulant au gazole et de 16 % pour les véhicules au super sans-plomb(…) Ils diminuent pour le GPL ».

Barème des véhicules de tourisme
applicable pour la déclaration de revenus 2023

Chart

Il faut savoir que le barème évolue également pour les deux roues motorisées.

Source : Service Public

« Si vous optez pour les frais de carburant, souligne le Service Public, les frais réels déductibles autres que les frais de parking, de garage, de péage et les intérêts de votre crédit ne peuvent pas dépasser le montant du barème kilométrique (à paraître) ».