Impôts 2023 : découvrez vite le nouveau montant (après revalorisation) de la déduction des pensions alimentaires

Impôts 2023 : découvrez vite le nouveau montant (après revalorisation) de la déduction des pensions alimentaires
Impôts 2023 : découvrez vite le nouveau montant (après revalorisation) de la déduction des pensions alimentaires ! -© Adobestock

Les montants de la déduction maximale des pensions alimentaires versées à un enfant majeur ou à un parent dans le besoin viennent récemment d’être mis à jour à l’article 2 de la loi de finances pour 2023 pour la déclaration d’impôt 2023 (revenus de l’année 2022), comme indiqué sur le site du service-public.fr.

publicité

Au titre des impôts 2023, découvrez le nouveau montant de la déduction des pensions alimentaires. L’équipe rédactionnelle d’Il Est Encore Temps fait le point pour vous. Les détails dans nos prochaines lignes.

Quid de la déduction des pensions alimentaires versée à votre parent ou grand-parent dans le besoin ?

Vous aidez un parent ou grand-parent dans le besoin ? Sachez qu’il est possible de déduire de vos revenus la pension alimentaire destinée à votre ascendant.

publicité

Si vous lui versez une pension au titre de l‘obligation alimentaire, déduisez le montant intégral de cette pension. Mais vous devez pouvoir justifier vos versements (relevés bancaires…). De même que la réalité des dépenses supportées (factures…).

Si vous hébergez un parent, grand-parent ou arrière-grand-parent dans le besoin, « vous pouvez déduire la somme forfaitaire de 3 786 euros au titre du logement et de la nourriture », indique le site du service public.

publicité

Si votre ascendant hébergé est âgé de plus de 75 ans, la déduction forfaitaire de ces avantages en nature est admise que lorsque ses ressources ne dépassent pas le plafond de ressources fixé pour bénéficier l’Allocation de solidarité aux personnes âgées, soit 11 441,49 euros par an pour une personne seule contre 17 762,96 euros pour un couple.

Impôts 2023 : découvrez le nouveau montant de la déduction des pensions alimentaires versée à un enfant majeur

Notez que vous pouvez tout aussi bien déduire de votre revenu global, la pension alimentaire versée à un enfant majeur, peu importe son âge, « s’il n’est pas rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu et que ses revenus sont insuffisants ».

publicité
  • Si l’enfant ne réside pas chez vous

Vous pouvez dans ce cas, déduire les dépenses engagées « pour sa scolarité, sa nourriture, sa santé ou encore son loyer ». Le plafond de déduction s’élève à 6 368 euros par enfant. Assurez-vous de bien conserver tous les justificatifs des dépenses. Le fisc pourrait ultérieurement les réclamer.

  • Si l’enfant est domicilié chez vous

Vous pouvez déduire la somme forfaitaire de 3 786 euros par enfant au titre du logement et de la nourriture. Vous n’aurez ici besoin d’aucun justificatif.

Les frais de scolarité comme les frais de santé peuvent aussi être déduits pour leur montant réel. Ici les justificatifs sont nécessaires.

La déduction totale est limitée à hauteur de 6 368 euros par enfant (contre 6 042 euros en 2022). Pour votre information, le montant de la déduction maximale a augmenté de 5,4 %.

Si par contre l’enfant n’est pas hébergé toute l’année, « le calcul se fera au prorata du nombre de mois concernés ».

publicité