in

Impôt sur l’immobilier : Faut-il déclarer votre enfant majeur étudiant vivant sous votre toit ?

Impôt sur limmobilier : Faut-il déclarer votre enfant majeur étudiant vivant sous votre toit ?
Impôt sur l'immobilier : Faut-il déclarer votre enfant majeur étudiant vivant sous votre toit ?-© Getty images

Concernant votre impôt sur l’immobilier : Faut-il obligatoirement déclarer votre enfant majeur étudiant vivant sous votre toit ? Le point ici.

Gare à l’amende !

Par le biais de l’onglet « Mes Biens Immobiliers » disponible dans leur espace personnel impots.gouv, tous les propriétaires doivent remplir la nouvelle déclaration obligatoire sur leurs biens immobiliers jusqu’au 30 juin inclus.

Comme expliqué sur le site du service-public.fr, cette obligation a pour objectif de « déterminer précisément les propriétaires encore redevables de la taxe d’habitation (résidence secondaire, logement locatif) ou de la taxe sur les logements vacants ».

Depuis votre espace personnel, veuillez indiquer pour chaque propriété immobilière qui occupe le lieu (vous-même ou un tiers). Chaque propriétaire devrait renseigner l’identité des occupants (noms, prénoms, date de naissance), la nature de l’occupation (résidence principale ou secondaire) et si le bien est loué ou occupé gratuitement.

« Les taxes d’habitation sur les résidences secondaires et sur les logements vacants sont maintenues, mais aucune autre taxe n’est instaurée », rassure la DGFiP. « En cas de non-déclaration, d’erreur, d’omission ou de déclaration incomplète, une amende d’un montant forfaitaire de 150 euros par local pourra être appliquée », Souligne le ministère.

Impôt sur l’immobilier : Faut-il déclarer votre enfant majeur étudiant vivant sous votre toit ?

Mais qu’en est-il des enfants ? Doivent-ils également être mentionnés dans la déclaration ? « Il n’est pas nécessaire de déclarer les enfants », répond le site impôts.gouv.

Comme précisé sur le site Tous sur mes finances, « la déclaration des enfants mineurs occupant le logement est facultative. S’ils ne figurent pas dans la liste des occupants du logement, il n’y a aucune obligation à les ajouter. La déclaration peut être validée telle quelle. »

Quid des enfants majeurs, à l’instar d’un étudiant vivant encore chez ses parents ? La Direction Générale des Finances Publiques confirme que « la déclaration des enfants mineurs ou majeurs occupant le logement est facultative. » Ainsi, il revient à chacun de décider s’il souhaite ou non mentionner ses enfants sur sa déclaration.