Impôt sur la plus-value d’un bien hérité : Voici combien vous devrez payer

Impôt sur la plus-value dun bien hérité : Voici combien vous devrez payer
Impôt sur la plus-value d'un bien hérité : Voici combien vous devrez payer !-© iStock

Voici combien vous devrez payer d’impôt sur la plus-value d’un bien immobilier que vous avez hérité. Explications.

Impôt sur la plus-value d’un bien hérité : Voici combien vous devrez payer

Lorsque vous vendez un bien immobilier à un prix supérieur à son prix d’achat, vous réalisez ce qu’on appelle une plus-value immobilière. Cette dernière peut être soumise à une taxation, sauf dans certains cas où vous pouvez être exonéré(e) ou bénéficier d’un abattement fiscal.

Il est important de bien connaître les règles et les options disponibles afin de mieux gérer l’impôt sur la plus-value immobilière lors de la vente d’un bien hérité.

Lors de la vente d’un bien immobilier hérité, le calcul de la plus-value immobilière tient compte de sa valeur vénale, qui est déclarée lors de la signature de la déclaration de succession.

Cette valeur vénale détermine le montant des droits de succession. L’héritier a la possibilité de déduire les frais de succession du montant de la plus-value imposable, ce qui peut avoir un impact significatif sur le montant final de l’impôt à payer.

Le barème des droits de succession s’applique aux biens transmis par succession, lorsque leur valeur vénale dépasse 100 000€. Si l’on cite impots.gouv.fr, voici les taux appliqués selon la valeur du bien

  • 5 % pour un bien d’une valeur maximale de 8 072€
  • 10 % pour un bien d’une valeur entre 8 072 et 12 109€
  • 15 % pour un bien d’une valeur entre 12 109 et 15 932€
  • 20 % pour un bien d’une valeur entre 15 982 et 552 324€
  • 30 % pour un bien d’une valeur entre 552 324 et 902 838€
  • 40 % pour un bien d’une valeur entre 902 838 et 1 805 677€
  • 45 % pour un bien d’une valeur supérieure à 1 805 677€

Exemples types.

Prenons l’exemple de M. X, qui s’est acquitté de 300€ de droits de succession sur un bien ayant une valeur vénale de 10 000€. A la signature de la déclaration de succession, ce bien était estimé à 6 000€. La plus-value imposable est calculée comme suit : 6 000 + [300 x (6 000/10 000)] = 6 180€.

Prenons également le cas de M. Y. qui a été bénéficiaire d’un héritage comprenant une maison qui était auparavant la propriété de ses grands-parents. Lors de la déclaration de succession, la valeur vénale de la maison a été évaluée à 300 000€. M. Y. décide ensuite de revendre cette maison pour un montant de 350 000€.

Par conséquent, la plus-value immobilière réalisée sur cette transaction s’élève à 50 000€, soit la différence entre le prix de vente (350 000€) et la valeur vénale (300 000€) de la maison.