in

Immobilier : pourquoi investir dans une passoire thermique peut finalement être intéressant ?

Immobilier : pourquoi investir dans une passoire thermique peut finalement être intéressant ?
Immobilier : pourquoi investir dans une passoire thermique peut finalement être intéressant ?- © Shutterstock

Le réseau L’Adresse constate que depuis 2021, les acheteurs ont perdu 20% de capacité d’emprunt en raison de l’augmentation des taux de crédit. Mais il reste malgré tout une solution pour contrebalancer cette perte de pouvoir d’achat immobilier des Français.

Découvrez pourquoi aujourd’hui investir dans une passoire thermique peut finalement être intéressant en termes d’immobilier ? En effet, comme indiqué par nos confrères de BFM Immo, un mauvais diagnostic de performance énergétique conduit désormais à des marges de négociation importantes.

« Les baisses de prix peuvent atteindre jusqu’à 20% sur les biens avec un DPE F ou G« 

Un sondage interne réalisé auprès des agences du réseau L’Adresse a permis de savoir qu' »un quart des agences du réseau ont connu une hausse des mises en vente des biens F ou G ». Ces derniers représentent entre 15 à 60% du total des biens.

« Si l’on constate actuellement des marges de négociation entre 5 et 10% en moyenne, les baisses de prix peuvent atteindre jusqu’à 20% sur les biens avec un DPE F ou G« , explique Brice Cardi.

« Les acheteurs mettant en avant pour négocier le prix la hausse du coût des matériaux et les délais pour réaliser les travaux« , poursuit le président de L’Adresse.

Immobilier : pourquoi investir dans une passoire thermique peut être intéressant ?

Si les investisseurs se ruent aujourd’hui vers les passoires thermiques, c’est notamment parce que cela leur ouvre la possibilité de prétendre à des aides.

« Avec des taux qui devraient atteindre désormais 4% cet été et la nécessité de réaliser des travaux de rénovation, notamment énergétiques, dans les biens les moins bien notés, le prêt à taux zéro dans l’ancien pourrait retrouver un vrai attrait« , souligne Brice Cardi.

« Le PTZ dans l’ancien permet effectivement aux primo-accédants qui achètent dans l’ancien, en zone B2 ou C, de financer jusqu’à 40% du montant de l’opération à 0%, avec un différé de remboursement 5 à 15 ans, ce qui est loin d’être négligeable et permet de faire baisse le coût du financement « , analyse-t-il.

Les investisseurs pourront également bénéficier du dispositif Denormandie où les travaux devront représenter au moins 1/4 du coût total de l’opération et améliorer la performance énergétique du logement de 20% au moins.

Les investisseurs peuvent également prétendre au déficit foncier dont le plafond vient d’être relevé à 21 400€ par an pour les années 2023-2025.

Les travaux énergétiques devront permettre au logement de passer d’une classe énergétique E, F ou G à une classe de performance énergétique A, B, C ou D, au plus tard le 31 décembre 2025.