in

« Il y a eu des profiteurs » : Le patron de Lidl dénonce les agissements abusifs des grandes marques alimentaires

Il y a eu des profiteurs : Le patron de Lidl dénonce les agissements abusifs des grandes marques alimentaires
« Il y a eu des profiteurs » : Le patron de Lidl dénonce les agissements abusifs des grandes marques alimentaires !-© Lidl

« Il y a eu des profiteurs » : Michel Biero, le patron de Lidl, dénonce les agissements abusifs des grandes marques alimentaires. Voici les détails.

Le site de commerce en ligne français de Lidl enfin disponible dans l’Hexagone !

Devenu aujourd’hui la 6e chaîne de supermarchés en France, l’enseigne allemande a annoncé 23 mai dernier, le lancement de son site de commerce en ligne français, lidl.fr, sur lequel il compte « à partir du 1er juin » prochain, annonce Michel Biero, de commercialiser « une large sélection de produits non alimentaires de la vie quotidienne ».

En attendant, passons à un autre sujet : celui de l’inflation. Pour rappel, elle est actuellement à 5,9% pour avril, et plus de 15% sur les produits alimentaires.

« Il y a eu des profiteurs » : Le patron de Lidl dénonce les agissements abusifs des grandes marques alimentaires

« Il y a eu des profiteurs, très clairement » parmi « les grandes marques », estimait le patron de Lidl ce mardi 23 mai sur franceinfo.

Lors de son passage sur France 2, Bruno Le Maire a annoncé une excellente nouvelle pour les Français. »On va évidemment prolonger (le trimestre anti-inflation) d’un trimestre supplémentaire parce que l’été est difficile », promet-il.

En outre, il a également fait savoir que les industriels de l’agro-alimentaire ont accepté de nouvelles négociations commerciales en vue de réduire les prix et de « casser la spirale » de hausse dès septembre prochain.

« Heureusement, reconnaît le directeur exécutif de l’enseigne discount Lidl France, l’action du gouvernement les ( les grandes marques, NDLR) fait revenir à la table » des négociations.

« Toutes ces grandes marques sont en train de perdre du volume car les prix sont très importants« , ajoute-t-il avant de citer l’exemple de Nutella et de Coca-Cola.

« Je pense qu’en bonne intelligence, les grandes marques vont revenir nous voir pour nous dire qu’elles vont baisser les prix pour que les Français continuent de les acheter« , se réjouissait-il pour l’occasion.