in ,

Huile d’olive : L’UFC-Que Choisir alerte sur cette marque qui trompe beaucoup de Français

Huile dolive : LUFC-Que Choisir alerte sur cette marque qui trompe beaucoup de Français
© iStock

Huile d’olive : L’UFC-Que Choisir alerte sur cette marque qui trompe beaucoup de Français. Toutes les infos ici.

Huile d’olive : L’UFC-Que Choisir alerte sur cette marque qui trompe beaucoup de Français. Force est de constater que des tromperies de toutes sortes tournent autour de ce produit tant le marché qu’il représente est vaste.

Attention aux étiquettes mensongères : cette fraude prend de plus en plus d’ampleur dans le pays.

Assez récemment, une marque bien connue des Français a été épinglée d’avoir usé abusivement de la mention extra-vierge.

Si la majorité privilégie l’huile d’olive extra-vierge, c’est notamment pour ses bienfaits dont on vante tant les mérites sur la santé et pour son goût.

C’est d’ailleurs la catégorie supérieure d’huile d’olive, et sous sa forme pure, elle est naturelle et brute. Cette huile très recherchée vaut évidemment plus chère qu’une huile normale.

L’UFC – Que Choisir tire la sonnette d’alarme depuis bien longtemps. Cela remonte à plusieurs années plus tôt. Un cri qui malheureusement ne semble pas avoir été entendu vu l’ampleur de la situation actuelle.

Le fléau est tel qu’aujourd’hui 1 huile sur 3 ne mérite aucunement son appellation.

A cela s’ajoutent, les huiles d’importations des pays voisins qui abondent le marché. Elles sont d’ailleurs de plus en plus présentes dans nos supermarchés.

Plus de la moitié des bouteilles qui sont vendues comme huile d’olive extra-vierge dans les supermarchés, et de provenance d’Italiene répondent plus aux normes requises pour être qualifiée d’huile d’olive extra-vierge.

Aux Etats Unis par exemple, 80% des produits sont touchés par ce fléau. Imaginez un peu ! Cette fraude intensive est désormais présente à tous les échelons.

Certaines tromperies autres que la fausse étiquette, consistent à jouer avec les mots. Attention, une huile indiquée « pure » ou « raffinée » ne signifie aucunement qu’elle est de meilleure qualité.

L’UFC-Que-Choisir lance une nouvelle alerte sur une marque bien connue d’huile d’olive, elle trompe beaucoup de Français !

Une nouvelle alerte vient d’être lancée par l’association des consommateurs ce mardi dernier. Elle porte sur une marque d’huile d’olive qui ment délibérément sur son étiquette. C’est devenu une monnaie courante en France.

Sur 97 huiles d’olives testées, près de la moitié n’y était pas conforme. Les caractéristiques organoleptiques étaient insuffisantes. Ces huiles d’olives ne répondent pas aux exigences de leur catégorie.

Rien que l’année dernière, 26 huiles d’olive ont été pointées du doigt par L’UFC-Que choisir pour avoir usurpé le label extra-vierge.

Pas étonnant que ladite association ait ainsi dressé 4 procès-verbaux pénaux, 18 injonctions ainsi que 40 avertissements faisant suite à son enquête.