in

Gros malaise dans On est en direct : Léa Salamé rembarre Laurent Ruquier après sa petite remarque déplacée

Gros malaise dans On est en direct : Léa Salamé rembarre Laurent Ruquier après sa petite remarque déplacée
© LP / Jean-Baptiste Quentin

Gros malaise dans On est en direct : Léa Salamé rembarre Laurent Ruquier après sa petite remarque qui ne passe pas. Les détails.

Samedi 20 novembre sur l’antenne de France 2, Yannick Jadot, le candidat d’Europe Ecologie les Verts pour les élections présidentielles de 2022 était dans OEED. Gros malaise dans On est en direct : Léa Salamé rembarre Laurent Ruquier après sa petite remarque déplacée.

« Elle chasse tous les jours ! »

Alors que le politique a profité de sa présence pour défendre son projet d’interdire la chasse le week-end, Laurent Ruquier l’a d’emblée interrompu : « On est plutôt d’accord avec vous, alors passons au nucléaire. ». Il faut croire que sa petite remarque est loin d’avoir plus à son acolyte. Cette dernière n’a d’ailleurs pas hésité à le lui faire remarquer.

 « Il est d’accord avec vous ! » Son collègue, visiblement gêné, de se mettre à la taquiner avec une blague : « Elle chasse tous les jours ! ».

Une phrase qui a décidément fait monter la moutarde au nez de la journaliste, qui voulait souligner sa neutralité en toutes circonstances. « A la différence de Laurent, je ne donne pas mon avis, et ce n’est pas mon job », insistait Léa Salamé.

Voilà qui répond clairement à ceux qui protestent contre la « propagande » supposée faite sur le service public. Quelques jours encore, sur le plateau de Quotidien (TMC), la compagne de Raphaël Glucksmann avait déploré : « Il y a eu toute une cabale. (…) On a l’impression que c’était : ‘parce que tu ne fais pas la campagne active d’Eric Zemmour, t’es forcément un bobo bien-pensant de gauche. Mais non ! »

Laurent Ruquier assume sa liberté de ton.

La polémique remonte depuis le passage ce début octobre de Jean-Luc Mélenchon, sur France 2. Ce soir-là, rappelez-vous, Laurent Ruquier avait recommandé au patron de l’extrême gauche de s’allier avec les 4 autres candidats de gauche à la présidentielle, afin de pouvoir être au second tour.

« Entendez-vous bon sang de bon Dieu, si vraiment vous voulez que les Français aient une meilleure vie ! Moi j’ai une belle vie. Mais que les Français qui souffrent aient une meilleure vie » , scandait-il.

Assumant parfaitement cette liberté de ton, Laurent Ruquier n’a d’ailleurs pas hésité de faire part du fond de sa pensée à son acolyte. « C’est pratique de ne pas être journaliste en fait, vous n’avez pas de chance ma pauvre Léa », charriait-il Léa Salamé ce 20 novembre encore.