in

Gaz et électricité : l’État va payer une partie de la facture

gaz-et-electricite-letat-va-payer-une-partie-de-la-facture

Face à l’inflation du moment, l’État a pris la décision d’aider la population. Aussi, l’État va payer une partie de la facture de gaz et d’électricité pour certaines personnes. Cette mesure initiée par Emmanuel Macron devrait bientôt prendre effet.

Gaz et électricité : l’aide de l’État pour payer une partie de la facture

Le 27 octobre dernier, le gouvernement a partagé le plan des aides prévues par l’État, annoncé par Élisabeth Borne. Ainsi, elle a annoncé que les entreprises obtiendraient une aide pour affronter l’inflation. Il faut savoir que les TPE ayant moins de 10 salariés bénéficient déjà du bouclier tarifaire. À côté de cela, d’autres entreprises ont aussi bénéficié de ce bouclier, car ils utilisent beaucoup d’énergie. On compte parmi ces derniers les boulangeries et charcuteries. Ainsi, cette décision prendra effet à partir du 1er janvier 2023.

Quant aux plus grandes entreprises ayant 10 salariés ou plus, elles obtiendront aussi une aide de l’État. Il s’agit d’un coup de pouce pour leur facture en énergie en 2023. Ainsi, l’État paiera 50% de la note reposant sur l’électricité vendue sur les marchés de gros. En effet, les prix ont connu une forte hausse surtout dans ce secteur. Toutefois, l’État s’y emploiera seulement si le prix du MWh va au-delà des 325 €, jusqu’à un plafond fixe de 800 €. En somme, les petites entreprises pourraient économiser 10 à 25% sur leur facture.

On suggère aussi aux particuliers de faire des économies

Toujours concernant cette aide, les grandes entreprises obtiendront toujours des aides directes. D’ailleurs, le gouvernement mettra en place un guichet à partir du 15 novembre dans cette optique. Toutefois, il y a une condition quant à l’obtention de cette aide. En effet, il faut que la facture de l’entreprise ait connu une augmentation de 50%. Aussi, il faut que ses bénéfices connaissent une chute, avec une note constituant 3% du chiffre d’affaires fin 2022.

Quant aux particuliers, le gouvernement leur suggère aussi de faire des économies. En effet, la hausse du prix du gaz et de l’électricité concerne aussi bien les foyers que les entreprises. De ce fait, l’État conseille aux Français de limiter la température de leur chauffage à 19 °C par exemple. Aussi, le bouclier tarifaire les concernant a aussi connu une prolongation. Cette dernière s’étend maintenant jusqu’au 1er février 2023. Cela a pour but de limiter les dégâts de l’inflation, qui ne s’apaiserait pas avant début 2023 selon les experts.