in

Gaz : ces ménages qui vont payer leur facture plus cher en 2023

Gaz : ces ménages qui vont payer leur facture plus cher en 2023
Gaz : ces ménages qui vont payer leur facture plus cher en 2023.- © Getty images

Gaz : voici ces ménages qui vont payer leur facture plus cher en 2023. L’équipe rédactionnelle d’Il est encore temps vous fait le point.

2022 est marquée par une inflation d’autant plus pénalisante qu’elle affecte en premier lieu des produits dont la majorité de Français ne peut s’en passer : l’énergie. Si de nombreux foyers ont été protégés de l’envolée des prix de l’énergie grâce au bouclier tarifaire, le pire est à venir. A partir du 1er janvier 2023, des millions de Français verront leurs factures d’énergie s’alourdir. Découvrez ces ménages qui vont payer leur facture de gaz plus cher en 2023.

Hausse de gaz : le pire est à craindre vers le milieu de l’année.

Rappelons que le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement est prévu prendre fin au 30 juin par la loi de finances 2023. « Cette mise à l’arrêt laisse craindre le pire pour l’avenir. », peut-on lire sur le site huffingtonpost.fr.

Ceci est lié d’une part à la tendance inflationniste qui ne semble pas se résorber et d’autre part, à la hausse annuelle des prix de l’énergie.

Comme expliqué par la cheffe de l’exécutif, ce bouclier tarifaire de l’énergie a permis ces derniers mois, d’éviter une hausse de 120 % en moyenne du prix du gaz.

Gaz : ces foyers qui vont payer beaucoup plus cher à partir du mois de janvier prochain

La hausse sera de 15% à partir du 1er janvier pour les clients souscrit à une offre en tarif réglementé de vente du gaz naturel ou encore pour ceux dont le contrat est indexé sur ce tarif.

Ce n’est pas le cas pour tout le monde. Ceux qui recourent au gaz pour la cuisson (tarif base) ou l’eau chaude (B0) pourraient bien connaître une hausse beaucoup moindre.

Toutefois, rien n’est encore fixé. Il faudra attendre l’arrêté gouvernemental du 31 décembre.

« Certains foyers, entreprises ou copropriétés engagés sous contrat à prix de marché ou ceux dont le contrat a expiré en 2022 » ont déjà commencé par en faire les frais. Ils ont vu leurs tarifs exploser d’un coup.

Ce sont près de 40 % des ménages qui seront amenés à payer leur gaz plus cher dès ce 1er janvier 2023.

Ce sont notamment les abonnés d’Engie en tarif réglementé ou abonnés chez l’un des 22 fournisseurs locaux (Gaz de Bordeaux par exemple) ou les clients d’autres fournisseurs avec une offre indexée sur le tarif réglementé.

Le 1er juillet, la CRE donnera un prix de référence qui pourrait servir de base à la poursuite du bouclier tarifaire.

L’article 42 du PLF 2023 prévoit toutefois la possibilité de le prolonger entre le 1er juillet et le 31 décembre 2023. Pas étonnant que le nombre de Français qui utilisent le gaz a baissé !