in ,

Gad Elmaleh, vie compliquée, la raison de sa séparation avec Charlotte Casiraghi

Gad Elmaleh vie compliquée la raison de sa séparation avec Charlotte Casiraghi
© Bestimage

Gad Elmaleh, vie compliquée, la raison de sa séparation avec Charlotte Casiraghi dévoilée. Il est encore temps vous détaille tout.

L’humoriste a vécu une idylle avec la fille aînée de la princesse Caroline de Monaco de 2011 à 2015. Depuis, ils ont choisi de faire chacun leurs chemins. Pour autant, ils n’ont jamais tous deux perdu contact étant donné qu’ils sont reliés à vie par leur fils Raphaël, né en décembre 2013. Gad Elmaleh, vie compliquée, la raison de sa séparation avec Charlotte Casiraghi enfin dévoilée.

«Il y a des fois où j’ai senti que je n’étais pas au top. Il y a des fois où j’aurais pu annuler un truc »

Dans les colonnes du magazine allemand Bild am Sonntag, l’humoriste évoquait en 2018 la mère de son deuxième fils avec de très tendres mots :

« Nous sommes toujours une famille. Charlotte est la mère de mon fils. Et c’est une merveilleuse mère« , confiait-il.

Juste après sa séparation avec Charlotte Casiraghi, désormais mariée au producteur Dimitri Rassam, Gad Elmaleh avait mis le cap sur New York. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’en garde pas un très bon souvenir.

Dans À voie nue, le podcast disponible depuis le 4 septembre dernier, le roi du stand-Up se dit ne pas avoir été assez présent pour ses enfants. Une question qui l’a beaucoup taraudé.

«Il y a des fois où j’ai senti que je n’étais pas au top. Il y a des fois où j’aurais pu annuler un truc », déplorait celui qui serait toujours célibataire.

Gad Elmaleh évoque son quotidien très compliqué, voici l’une des raisons de sa rupture avec Charlotte Casiraghi, la mère de son fils Raphaël.

«C’est long trois ans avec des allers-retours en avion. Avec le décalage horaire, le petit, il te voit, tu es un zombie, tu ne peux même pas jouer avec lui, tu t’endors pendant que tu lui parles », racontait-il au sujet du fils qu’il a eu avec l’héritière monégasque.

«Une des raisons pour laquelle je suis rentré des États-Unis, c’est que, le petit, je ne le voyais pas grandir », a fini par avouer Gad Elmaleh, désormais installé à Paris.

Depuis, il tente de rectifier le tir et accompagne désormais chaque matin son fils à l’école.