Fraude : cet homme au RSA soupçonné d’arnaques colossales, il conduit une Lamborghini

Fraude : cet homme au RSA soupçonné d’arnaques colossales il conduit une Lamborghini
© AFP

Fraude : cet homme au RSA soupçonné d’arnaques colossales, il conduit une Lamborghini… On parle de plusieurs millions d’euros de profits. Les détails.

Un homme habitant à Fontenelles (dans le Haut-Doubs) est soupçonné d’avoir réalisé plusieurs millions d’euros de profits, rapporte ce vendredi 20 mai dernier, France Bleu Besançon. Fraude : cet homme au RSA soupçonné d’arnaques colossales, il conduit une Lamborghini.

Doubs : un homme bénéficiaire du RSA qui roule en Lamborghini arrêté pour fraude de plusieurs millions d’euros

Il aurait « revendu des logements dans le Haut-Doubs, sans déclarer ces plus-values aux services fiscaux« . Étant bénéficiaire du RSA, il a été rapidement piégé par son train de vie.

L’homme en question s’épanchait sur les réseaux sociaux avec des vêtements de marque, des bijoux et voitures de luxe. Alertés par un signalement, les gendarmes ont procédé mardi dernier, à son arrestation. Une enquête a été ouverte.

Selon France Bleu, cet homme a créé depuis 2020, deux sociétés immobilières de par lesquelles il achetait des logements dans le Haut-Doubs, « où les prix sont élevés de par la proximité avec la Suisse ».

Après rénovation, est-il indiqué « il revendait ses logements avec une plus-value importante ». Où se situe le problème, dites-vous ? Il n’y avait jusque-là « aucune déclaration fiscale de ces plus-values, et aucun bilan comptable de ses sociétés« . L’enquête ouverte a conduit à son arrestation et… Une « saisie impressionnante », est-il rapporté.

Une Lamborghini et une Mercedes saisies

Les gendarmes ont non seulement saisi une Lamborghini neuve d’une valeur de 265 000€ mais également, une Mercedes C65 d’une valeur de 50 000€. Ce n’est pas tout ! Vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Des papiers pour une commande d’une Ferrari, des montres, bijoux et vêtements de marque pour une estimation totale de 50 000€, ont aussi été trouvés.

L’enquête se poursuit toujours, ajoute les journalistes de France Bleu, en vue de déterminer le nombre de ventes immobilières, les conditions de rénovation des logements, les conditions de transactions… Pour ainsi avoir une évaluation bien précise de l’ampleur du préjudice.

« Entendu en garde à vue, le suspect conteste frontalement les faits« , peut-on lire dans Franceinfo. Sa compagne elle aussi, a été auditionnée par les enquêteurs.