in ,

Françoise Hardy en fin de vie : elle balance l’héritage qu’elle compte laisser à son fils Thomas Dutronc

Françoise Hardy en fin de vie, l’illustre chanteuse balance sans fard l’héritage qu’elle compte laisser à son fils Thomas Dutronc.

De plus en plus affaiblie par son cancer du naso-pharynx, la chanteuse ne manque pas de se confier sur le quotidien « cauchemardesque » que sa maladie lui afflige, notamment engendré par les redoutables effets secondaires de ses séances de radiothérapie et d’immunothérapie. Elle semble perdre goût à la vie. En fin de vie, Françoise Hardy balance l’héritage qu’elle compte laisser à son fils Thomas Dutronc.

Françoise Hardy au plus mal, elle souhaite « partir pendant son sommeil » !

« L’absence définitive de salive et le manque d’irrigation du crâne et de toute la zone ORL ont rendu ma vie cauchemardesque«, confie la chanteuse en juillet dernier dans les colonnes du JDD.

Ce qui contraint Françoise Hardy à s’alimenter « au moins cinq heures par jour« . Dans la foulée, l’ex de Jacques Dutronc en a profité pour parler aussi de ses « hémorragies nasales » et ses « crises de toux et d’étouffement. »

Face à cette santé dégradée, elle dit craindre notamment la « terrible souffrance de la séparation » avec ses proches. Voilà qui la motive de se battre même si parfois, les choses vont si mal que la septuagénaire dit vouloir « partir pendant » son sommeil et ne pas se « réveiller. »

Françoise Hardy révèle tout ce qu’elle va laisser à son fils Thomas.

Françoise Hardy déclare avoir déjà « rédigé (son) testament il y a quelques années (…) avec l’aide de (son) notaire » en faveur de son unique fils.

« J’espère laisser à Thomas de quoi payer les frais de succession exorbitants qui lui seront réclamés, ainsi que les charges qu’un studio et un appartement où habitent de très proches amis lui coûteront », révélait la chanteuse, véritable militante de l’euthanasie.

« Je suis obligée de vivre au présent. Penser que je vais devoir quitter tôt ou tard les êtres que j’aime le plus au monde, imaginer leur peine, cela me fait pleurer. J’évite autant que possible », révélait-elle dans les colonnes de Gala, le 30 juin 2021.