in

Françoise Hardy en danger de mort ? Confidences de Thomas Dutronc

Françoise Hardy en danger de mort ? Confidences de Thomas Dutronc
© JLPPA / Bestimage

Françoise Hardy en danger de mort ? Retour sur les confidences de son fils Thomas Dutronc. Oniflhor vous fait le point.

Françoise Hardy en danger de mort ? Son fils Thomas Dutronc s’est confié sur son état de santé dans les colonnes du journal Le Parisien.

La descente aux enfers de Françoise Hardy.

Sa descente aux enfers a débuté depuis 2004 avec le diagnostic de son cancer du système lymphatique. Il faut savoir qu’elle avait déjà été placée dans un coma artificiel ,11 ans après son premier cancer.

Après une première période de rémission, elle a été en 2019, diagnostiquée de nouveau d’un autre cancer, celui du pharynx. Voilà qui lui a valu des séances et des séances de radiothérapie ainsi que de chimiothérapie. Un traitement très lourd avec des effets secondaires redoutables comme la chanteuse l’a déjà révélé dans ses interviews antérieures.

Cette mise au point de Thomas Dutronc sur l’état de santé de sa mère, Françoise Hardy.

« Contrairement à ce qu’ont dit certains journaux, mettait au point Thomas Dutronc, fils qu’elle a eu de sa relation avec Jacques Dutronc. Elle n’est ni mourante ni en danger de mort ».

« Elle a juste des problèmes au quotidien, commençait-il par expliquer. Des inconforts graves liés aux séquelles de la chimio et de la radiothérapie ». Jacques Dutronc, également présent à cet entretien d’ajouter : « ce qui la sauve, c’est l’écriture et la passion des chansons. »

« Aujourd’hui, je peux dire que, si maman n’a pas une bonne santé, ses jours ne sont pas en danger, assurait-il quelques jours plus tôt auprès de JDD. Elle a eu un cancer mais il n’y a pas de récidive. Elle est en rémission. Elle-même a tendance à l’oublier parce qu’elle a des séquelles de ses traitements, mais elle est en rémission. »

En entretien avec Femme Actuelle, Françoise Hardy avait déjà fait part de son souhait de « mourir paisiblement ». Elle était surtout revenue sur la situation de sa maman, atteinte de la maladie de Charcot et dont un médecin avait aidé à partir.

« J’aimerais avoir cette chance, confiait-elle. Mais étant donné ma petite notoriété, personne ne voudra courir encore plus le risque d’être radié de l’ordre des médecins », ironisait la chanteuse émérite.