in

France 3 : ce refus inattendu de Michel Drucker, Vivement Dimanche de retour

France 3 : ce refus inattendu de Michel Drucker, Vivement Dimanche de retour
France 3 : ce refus inattendu de Michel Drucker, Vivement Dimanche de retour !-© France 3

Ce refus inattendu de Michel Drucker, Vivement Dimanche de retour en force sur l’antenne de France 3. Les détails.

Nouvel arrêt pour Vivement Dimanche !

Michel Drucker est contraint au repos depuis sa dernière hospitalisation. Vivement Dimanche bascule depuis le mois de février 2023 en best of en attendant le retour du mythique présentateur.

Les dimanches 28 mai et 4 juin, l’émission dominicale a laissé place à Roland Garros. Comme d’ailleurs ça été le cas pour de nombreux programmes de France 2 ( ça commence aujourd’hui de Faustine Bollaert, N’oubliez pas les paroles de Nagui ou encore Affaire conclue de Sophie Davant).

Lors de la finale masculine proposée ce dimanche 11 juin 2023 sur France 2, Vivement dimanche a subi un nouvel arrêt sur France 3. A la place, une course cycliste a été diffusée dès 13h35, sur le créneau de Vivement dimanche.

France 3 : ce refus inattendu de Michel Drucker, Vivement Dimanche de retour

Le programme fera son retour dès 13h35 sur France 3, le dimanche 18 juin 2023 mais toujours en best of. Le mari de Dany Saval ne sera de retour qu’à la rentrée prochaine. Il signera ainsi ses 60 ans de carrière.

« On ne fait pas soixante ans de ce travail-là, sans avoir les artères coronaires qui souffrent. Je parle des années de stress », faisait-il référence à son opération du cœur.

« Je n’ai pas lâché. J’ai eu des nuits très longues. Je suis un survivant. J’ai traversé ça avec un mental d’acier », poursuivait celui qui refuse de prendre sa retraite expliquant que « L’antenne, c’est toute ma vie. J’ai un rapport très fort avec les gens et je tiens profondément à retrouver mon public ».

Michel Drucker fera d’ailleurs parti du dispositif de France Télévisions pour les JO de 2024.

« Je continuerai de travailler dur. C’est ma vie et mon bonheur. Je m’épanouis dans mon travail. Mais je vais sans doute changer certaines choses. Je vais m’éloigner notamment des mondanités et tout ce qui peut constituer une fatigue superflue. Je vais animer mes émissions et penser plusieurs projets. Mais à 80 ans, je vais m’économiser sur ces points-là ».