in

Frais bancaires : ces nouveaux prélèvements vont être automatiquement remboursés par la banque !

Frais bancaires : ces nouveaux prélèvements vont être automatiquement remboursés par la banque !
Frais bancaires : ces nouveaux prélèvements vont être automatiquement remboursés par la banque ! -© Adobestock

Comme indiqué par l’association de consommateurs l’UFC-Que Choisir, cette mesure appliquée depuis mercredi 1er février constitue un gain de pouvoir d’achat de 400 millions d’euros pour les clients.

Comme stipulé dans la loi « pouvoir d’achat » votée à l’été 2022, voici ces nouveaux prélèvements automatiquement remboursés par la banque. Voici plus de précisions.

Ces nouveaux prélèvements automatiquement remboursés par la banque

Il s’agit des « frais de rejet de prélèvements » qui selon l’association de défense des consommateurs, est « d’autant plus scandaleux que 20% de ces encaissements relèvent de trop-perçus au profit des banques« .

En effet, explique l‘UFC-Que Choisir, « un prélèvement rejeté est à nouveau présenté par le créancier dans un délai allant de quatre à dix jours. En conséquence, il occasionne, si le compte n’a pas été alimenté entre-temps, des doublons de frais estimés à près de 400 millions d’euros en 2020″, nous apprend l’association.

Soyez vigilants aux différentes opérations qui peuvent avoir lieu sur votre compte. Dès que vous remarquez un doublon sur votre compte, contactez aussitôt votre banque par courrier.

Vous pouvez pour ce faire, recourir à la lettre type mis à la disposition des consommateurs selon Que-Choisir.

La majorité des banques rechignent à restituer cette manne

90% des banques n’informent effectivement pas leurs clients de ce droit sur leur plaquette tarifaire, hormis La Banque Postale et Banque populaire qui rétrocèdent systématiquement l’intégralité de ces doublons.

Pour un consommateur dont le budget est dans le rouge, les doublons de rejet pour une facture similaire peuvent être nombreux. Bonne nouvelle : à partir du mercredi 1er février 2023, « chaque doublon sera automatiquement remboursé ».

Alors que les ménages présentent aujourd’hui plusieurs difficultés à boucler leurs fins de mois, « la cherté des frais bancaires ne fait qu’aggraver la dégradation de des pouvoirs d’achat » des ménages concernés.

C’est le cas pour les incidents en lien avec des prélèvements. A savoir le remboursement de crédit ou encore le paiement d’une facture de d’électricité comme révélé par l’analyse des brochures tarifaires des 21 établissements représentatifs du secteur, rapporte l’association.